Etats-Unis : des milliers de Californiens relogés après une fuite de gaz

Un des quartiers de Porter Ranch (Californie) où de nombreux habitants ont quitté leur maison après une fuite massive de gaz naturel, dans la vallée de San Fernando, près de Los Angeles, le 22 décembre 2015. [David MCNEW / AFP] Un des quartiers de Porter Ranch (Californie) où de nombreux habitants ont quitté leur maison après une fuite massive de gaz naturel, dans la vallée de San Fernando, près de Los Angeles, le 22 décembre 2015. [David MCNEW / AFP]

Une fuite massive dans un réservoir de gaz naturel en Californie incommode depuis plusieurs mois les riverains dont des milliers ont été relogés après une décision de justice en leur faveur.

Le site de Aliso Canyon, dans un ancien gisement de pétrole à une cinquantaine de km au nord-ouest de Los Angeles, est l'un des plus grands réservoirs des Etats-Unis et les émanations qui s'en échappent ont rendu malades de nombreux habitants, qui se plaignent de nausées et saignements du nez.

Unis dans un recours collectif, plusieurs habitants du lotissement privé adjacent ont porté plainte contre la compagnie de gaz du sud de la Californie (SoCal Gas) et obtenu gain de cause cette semaine.

SoCal Gas a désormais l'obligation de trouver un logement temporaire dans les 72 heures pour tous les résidents de Porter Ranch qui en font la demande, une mesure qui avait déjà concerné 2 147 familles mercredi.

Un terrain de jeu abandonné, dans un quartier de Porter Ranch (Californie) où de nombreux habitants ont quitté leur maison après une fuite massive de gaz naturel, dans la vallée de San Fernando, près de Los Angeles, le 22 décembre 2015. [David MCNEW / AFP]
Photo
ci-dessus
Un terrain de jeu abandonné, dans un quartier de Porter Ranch (Californie) où de nombreux habitants ont quitté leur maison après une fuite massive de gaz naturel, dans la vallée de San Fernando, près de Los Angeles, le 22 décembre 2015.

Des centaines d'autres ont de leur propre chef quitté les lieux et retiré leurs enfants des écoles après que la fuite a été identifiée le 23 octobre.

La compagnie de gaz a besoin de plusieurs mois pour les réparations, mais assure que dans l'entre-temps la fuite ne présente pas de danger pour la santé car le méthane se dissipe rapidement dans l'air.

Les habitants de Porter Ranch déplorent entre autres un risque pour la valeur de leurs propriétés dans un quartier décrit comme un lotissement "de rêve" par les locaux.

Une femme seule joue au basket-ball, au Holleigh Berson Memorial Park, dans un quartier de Porter Ranch (Californie) où de nombreux habitants ont quitté leur maison après une fuite massive de gaz naturel, dans la vallée de San Fernando, près de Los Angeles, le 22 décembre 2015. [David MCNEW / AFP]
Photo
ci-dessus
Une femme seule joue au basket-ball, au Holleigh Berson Memorial Park, dans un quartier de Porter Ranch (Californie) où de nombreux habitants ont quitté leur maison après une fuite massive de gaz naturel, dans la vallée de San Fernando, près de Los Angeles, le 22 décembre 2015.

Personne "ne devrait endurer ce que les habitants de Porter Ranch ont subi" avance le texte de la plainte. "Ce n'est pas seulement l'odeur, mais les conséquences potentielles sur la santé en raison d'une exposition sur le long terme à des produits chimiques comme le benzène", a ajouté l'avocat Mike Feuer.

L'Agence chargée de surveiller la qualité de l'air en Californie estime que la fuite libère entre 44 000 et 58 000 kilos de méthane par heure. En conséquence, estime l'agence, les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté de 25% en Californie, qui se veut pourtant le porte-drapeau de la protection de l'environnement dans le pays.

L'Agence fédérale de l'aviation civile américaine a elle pris la précaution d'interdire le trafic aérien au-dessus de la zone concernée.

Un porte-parole de SoCal Gas a expliqué que tout était fait pour résoudre le problème, soulignant la complexité du processus avec le forage d'un puits de secours à plus de 2 km de profondeur.

Ce puits destiné à colmater la fuite devrait être prêt fin février ou fin mars "et un second puits en renfort de cette opération sera foré à partir de début janvier", a assuré Michael Mizrahi, évoquant ainsi la possibilité -à l'étude- d'injecter des liquides dans le puits défectueux.

Pour Matthew McNicholas, l'un des avocats des familles, la compagnie de gaz s'est toutefois montrée irresponsable en ne fournissant pas les informations nécessaires à la population.

"SoCal Gas n'a pas entretenu son installation correctement, conduisant à des problèmes pour la santé et la sécurité des habitants", a-t-il affirmé dans un communiqué appelant à prendre des précautions supplémentaires.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles