L'armée irakienne a repris Ramadi à Daesh

Il s'agit d'une grande victoire pour l'armée irakienne. [AHMAD AL-RUBAYE / AFP]

L'armée irakienne a annoncé lundi la libération "totale" de la ville de Ramadi, tenue par les jihadistes de Daesh.

"Ramadi a été libérée et les forces armées du contre-terrorisme ont dressé le drapeau sur le siège gouvernemental", s'est félicité le général de brigade Yahya Rassool sur la télévision d'Etat.

Un porte-parole de forces anti-terroristes du pays avait indiqué dimanche que tous les combattants de l'organisation jihadiste avaient quitté le complexe gouvernemental stratégique de la ville.

Les forces irakiennes avaient gagné du terrain plus tôt dimanche dans le centre de Ramadi, la grande ville à l'ouest de Bagdad, atteignant l'ancien complexe gouvernemental au mains de Daesh. 

Une victoire saluée par François Hollande

Dans un communiqué, François Hollande a salué cette libération, soulignant qu'elle représentait une «étape majeure» pour la restauration de «l'autorité de l'Etat en Irak». La reprise de Ramadi «constitue la plus importante victoire depuis le commencement de la lutte» contre Daesh

Le président français a ainsi félicité le Premier ministre irakien Haider al-Abadi lors d'un entretien téléphonique, précise l'Elysée. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles