Syrie : au moins 16 morts dans des attentats de Daesh

Une ambulance du Croissant rouge, le 31 janvier 2014 dans la ville syrienne d'Alep [ZAKARIYA AL-KAFI / AFP/Archives] Une ambulance du Croissant rouge, le 31 janvier 2014 dans la ville syrienne d'Alep [ZAKARIYA AL-KAFI / AFP/Archives]

Au moins 16 personnes ont été tuées et 30 blessées mercredi soir dans des attentats contre trois restaurants de Kameshli, une ville du nord-est de la Syrie, selon un bilan fourni par une ONG, l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Ces actions ont été revendiquées par Daesh. "Des dizaines de morts et de blessés dans les attentats à la bombe commis par les combattants de l'Etat islamique dans diverses parties de Kameshli", a affirmé l'agence de presse Amaq, proche de l'EI.

Au moins l'une des explosions a été provoquée par un attentat suicide, a précisé à l'AFP à Beyrouth le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahman.

Selon un correspondant de l'Agence France Presse à Kameshli, ville proche des frontières de la Turquie et de l'Irak, trois restaurants connus, bondés au moment des explosions, ont été visés. L'établissement où un kamikaze s'est fait exploser est situé dans le quartier chrétien.

Kameshli, qui compte environ 200 000 habitants, est sous le contrôle partagé du pouvoir de Damas et des autorités locales kurdes, qui ont décrété des zones d'"administration autonome" dans le nord et le nord-est de la Syrie.

Les troupes gouvernementales syriennes et des combattants kurdes expérimentés se coordonnent pour assurer la sécurité de la province d'Hassaké, où se trouve Kameshli let où les jihadistes de l'EI ont tenté des avancées.

Selon l'OSDH, les trois restaurants sont situés dans un secteur contrôlé par les forces gouvernementales syriennes.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles