Maduro garantit une prise de fonction pacifique du Parlement

Les partisans du président Maduro frappent le véhicule Henry Ramos Allup, le nouveau président du Parlement, le 4 janvier 2016 à Caracas [RONALDO SCHEMIDT / AFP] Les partisans du président Maduro frappent le véhicule Henry Ramos Allup, le nouveau président du Parlement, le 4 janvier 2016 à Caracas [RONALDO SCHEMIDT / AFP]

Le président du Venezuela Nicolas Maduro a affirmé avoir ordonné aux forces de sécurité vénézuéliennes de garantir mardi une prise de fonction pacifique du nouveau Parlement, qui sera contrôlé par l'opposition pour la première fois depuis 16 ans.

"J'ai donné des ordres formels au ministre de l'Intérieur Gonzalez Lopez pour que toutes les mesures soient prises pour garantir une installation pacifique de l'Assemblée nationale, en toute tranquillité", a déclaré lundi soir Nicolas Maduro lors d'un discours retransmis à la télévision.

Dans un contexte de fortes tensions entre le pouvoir chaviste (du nom du président défunt Hugo Chavez) et l'opposition, les 167 députés élus le 6 décembre doivent prendre leurs fonctions mardi. Pour la première fois depuis 1999, la coalition d'opposition, réunie sous le nom de Table de l'unité démocratique (MUD), aura la majorité, avec deux tiers des sièges (112) au Parlement unicaméral du Venezuela.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro lors d'une allocution télévisée le 4 janvier 2015 à Caracas [-- / PRESIDENCIA VENEZUELA/AFP]
Photo
ci-dessus
Le président vénézuélien Nicolas Maduro lors d'une allocution télévisée le 4 janvier 2015 à Caracas

Lundi soir, le président Maduro a assuré que les autorités avaient rencontré des représentants de l'opposition afin de "coordonner toutes les mesures de protection" afin que "qu'ils (l'opposition, ndlr) puissent sortir, chanter leurs chansons et donner leurs consignes dans un périmètre suffisant pour que l'accès à l'Assemblée nationale ne soit pas bloqué".

Ces déclarations apparaissent comme un signe d'apaisement après les appels à manifester mardi en provenance des deux bords. Les manifestations devraient se tenir dans des lieux distincts. "Le 5 janvier, jour de paix, que le parlement bourgeois s'installe", a ajouté Nicolas Maduro, appelant ses partisans, "les révolutionnaires", "à travailler, corriger, lutter et construire".

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles