Winnie l’Ourson censuré en Chine

[JOEL SAGET / AFP]

La censure en Chine s’accommode assez peu de l’humour de ses ressortissants.

Ainsi, cette inoffensive image de Winnie l’Ourson a été le cliché le plus censuré en Chine en 2015 selon Weiboscope, un logiciel qui exhume les messages effacés de Weibo, l’équivalent de Twitter en Chine, par la censure.

winnie.jpg

Publiée à 10h30 le 3 Septembre 2015 au moment où Xi Jinping passait en revue les troupes chinoises dans le cadre de commémorations de la seconde guerre mondiale, cette photo de jouet en plastique a été partagée 65.000 fois en 69 minutes, 15 fois par seconde, avant que la censure n’intervienne et supprime l’ensemble des post la reprenant, jugeant probablement cette popularité soudaine comme offensante pour le chef de l’Etat.

winnie1.jpg

Car cette censure de Winnie l'ourson n'a pas commencé en 2015. Les internautes chinois ont vite comparé leur dirigeant, corpulent et à l’apparence bonhomme, au plus célèbre mangeur de miel de la planète.

Dès 2013, l’image de Xi Jinping a étroitement été associée à celle de Winnie l'Ourson après que des blogeurs se soient amusés à comparer une photo du président avec Barack Obama et une image de Winnie et Tigrou.

winnie2.jpg

 

Depuis, elle se décline à loisirs. Et les censeurs chinois sont de plus en plus prompts à supprimer les messages présents sur les réseaux sociaux comparant le président au personnage de dessin animé. La censure limite d’ailleurs les recherches en ligne sur ce thème. «Chaque plaisanterie est une petite révolution» prévenait non sans humour George Orwell.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles