Un pasteur canadien forcé à creuser des trous dans un camp nord-coréen

Le prisonnier était escorté de deux gardes pendant l'interview. [Capture vidéo CNN]

Un pasteur canadien âgé de 60 ans a été condamné en décembre dernier aux travaux forcés à vie en Corée du Nord. Depuis il creuse des trous toute la journée.

Lors d’une interview à CNN, Hyeon Soo Lim, qui porte une tenue de prisonnier marquée du matricule 36, explique qu’il travaille huit heures par jours, six jours par semaines, creusant des trous dans le verger de la prison où il détenu. «Je n’ai jamais été ouvrier, alors au début, ces travaux étaient durs», précise le pasteur. L’homme n’a aucun contact, que ce soit avec d’autres prisonniers ou avec le monde extérieur. 

En janvier 2015, Hyeon Soo Lim effectuait une mission dans le pays pour le compte de l’Eglise presbytérienne coréenne de la Lumière de Toronto lorsqu’il a été arrêté par les autorités. Accusé d’avoir voulu renverser le régime de Pyongyang, il avait été condamné aux travaux forcés à vie en décembre.

«Je prie tous les jours pour le pays et pour le peuple, je prie pour que le Nord et le Sud soient réunifiés, pour qu’une situation comme la mienne ne se reproduise pas», a souligné le Canadien lors de cet entretien. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles