La Suisse veut aussi saisir les biens des migrants

La Suisse a accueilli 45 000 migrants en 2015.[MICHAEL KAPPELER / DPA / AFP]

Selon la chaîne télévisée SRF, les réfugiés arrivant en Suisse devront donner à l’Etat une partie de leur argent s'ils possèdent plus de 1 000 francs suisses afin de contribuer au paiement de leur hébergement et alimentation.

Un reportage télé a montré un réfugié syrien affichant un reçu et expliquant qu’il l’avait reçu des autorités après avoir dû donner de l’argent. Dans les centres d'accueils, les migrants doivent également remettre une partie de leur argent s'ils ont plus que la somme autorisée.

Les autorités suisses ont rejeté les critiques de cette pratique, déclarant s’appuyer sur une vieille loi rarement appliquée. Cette loi oblige les demandeurs d’asile et les réfugiés à contribuer, quand ils le peuvent, aux aides sociales qui leur sont reversées.

112 réfugiés concernés

Selon le secrétariat d’Etat suisse pour la migration, ce dispositif n’a concerné que 112 réfugiés sur 45 000 l’année dernière. Il a aussi expliqué que les biens personnels et les bijoux n’étaient pas retirés aux réfugiés.

Le Danemark prépare actuellement un projet de loi pour confisquer les biens des réfugiés afin qu’ils paient leur séjour dans le pays. De nombreuses organisations, notamment le haut commissariat aux réfugiés des Nations Unies, ont critiqué cette disposition.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles