Burkina : deux Australiens aux mains des jihadistes

Le désert du Sahel au Burkina Faso, en janvier 2000 [PATRICK HERTZOG / AFP] Le désert du Sahel au Burkina Faso, en janvier 2000 [PATRICK HERTZOG / AFP]

Un responsable du groupe jihadiste malien Ansar Dine a affirmé samedi à Bamako que les deux Australiens enlevés la veille au Burkina Faso étaient aux mains de jihadistes appartenant à "l'Emirat du Sahara", lié à Al-Qaïda.

"Quatre combattants de l'Emirat du Sahara ont entre leurs mains deux Australiens, une femme et un homme. Les deux +croisés+ sont vivants et nous allons bientôt donner des détails", a affirmé dans une brève déclaration téléphonique Hamadou Ag Khallini, un responsable d'Ansar Dine.

D'après des spécialistes, l'Emirat du Sahara est le nom d'une branche d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) opérant dans le nord du Mali.

L'annonce de cet enlèvement coïncide avec la fin d'une spectaculaire attaque menée de vendredi soir à samedi matin par un groupe de militants jihadistes contre un hôtel et un restaurant de Ouagadougou, qui a fait au moins 26 morts, dont deux Français.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles