Troubles sociaux en Tunisie : la situation est "maîtrisée"

Des policiers tunisiens surveillent une manifestations à Tunis, le 18 janvier 2016 [FETHI BELAID / AFP/Archives] Des policiers tunisiens surveillent une manifestations à Tunis, le 18 janvier 2016 [FETHI BELAID / AFP/Archives]

Le Premier ministre tunisien Habib Essid a affirmé vendredi à Paris que la situation était "maîtrisée" en Tunisie, où un couvre-feu a été décrété après plusieurs jours de contestation sociale, et la France a annoncé une aide d'un milliard d'euros sur cinq ans.

"La situation se calme" et est "actuellement maîtrisée", a assuré devant la presse Habib Essid, à l'issue d'un déjeuner avec François Hollande à l'Élysée.

Évoquant les troubles sociaux qui ont éclaté à Kasserine (centre) après la mort samedi d'un chômeur de 28 ans, le Premier ministre tunisien a souligné qu'il s'agissait d'"un problème économique, de demandes d'emploi", expliquant que de nouvelles "mesures seront prises dans le cadre d'un programme de développement".

Toutefois, a-t-il relevé, "nous n'avons pas de baguette magique, on ne peut pas résoudre tous les problèmes d'emploi en une seule fois".

Le Premier ministre tunisien a décidé d'écourter sa tournée en Europe afin de regagner son pays, où les autorités ont décrété vendredi un couvre-feu nocturne sur l'ensemble du territoire.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles