Un étudiant américain arrêté en Corée du Nord pour "activités hostiles"

L'étudiant américain Otto Frederick Wambier actuellement détenu en Corée du Nord.[Facebook ]

La Corée du Nord a annoncé, vendredi 16 janvier 2016, l'arrestation d'Otto Frederick Warmbier, un étudiant américain accusé «d'activités hostiles» contre l'État communiste. 

Otto Frederick Warmbier, inscrit en commerce à l'université de Virginie, est entré dans le pays avec le statut de touriste dans l'intention de «détruire l'unité du pays», a précisé l'agence officielle nord-coréenne KCNA, ajoutant que le jeune homme a été «manipulé» par le gouvernement américain. Une enquête diligentée par les services de sécurité nord-coréen est actuellement en cours.

Le département d'État américain «a pris acte de la situation» et travaille à une issue en collaboration «avec l'ambassade de Suède à Pyongyang», a déclaré Marc Toner, son porte parole adjoint. La Suède représente les intérêts diplomatiques américains en Corée du Nord en raison de l'absence de contacts entre Washington et Pyongyang.

Des arrestations monnaie courante

Ce n'est pas la première fois que la Corée du Nord utilise la détention de ressortissants étrangers comme moyen de pression sur ses adversaires. Ce fut notamment le cas de Hyen Soo Lim, un pasteur Canadien d'origine Sud-Coréenne, condamné à de la réclusion à perpétuité pour un supposé complot visant à renverser le gouvernement nord-coréen. En 2014, la nation la plus fermée du monde a libéré trois américains : Matthew Todd Miller, Kenneth Bae et Jeffrey Fowle.

 

 

 

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles