Un barrage sur l'Euphrate comme arme potentielle pour Daesh

Une partie du territoire irakien se retrouverait immergé et d’importantes coupures de courant surviendraient dans l’est de la Syrie.[Twitter]

Actuellement sous-contrôle de Daesh, le barrage de Tabqa sur l'Euphrate en Syrie pourrait être à l’origine de la mort de plusieurs centaines de personnes et d’une catastrophe écologique de grande ampleur, s’il venait à être détruit.

C’est en tout ce que s’accordent à dire des spécialistes du Moyen-Orient et des experts de la gestion de l’eau dans la région. «Cela serait un désastre écologique pour l'Irak et une catastrophe humanitaire pour la Syrie», a confié au Wall Street Journal Ariel Ahram, professeur à l'Université de Virginia Tech. Concrètement, une partie du territoire irakien se retrouverait immergé et d’importantes coupures de courant surviendraient dans l’est de la Syrie.

«Bien sûr que vous pouvez vous inquiéter. Ce n'est pas le genre de personnes que vous voulez voir au contrôle des artères de la région», renchérit Aaron Wolf, spécialiste en gestion des ressources aquifères et en géopolitique du Moyen-Orient à l'Université de l'Oregon.

L’intensité des combats s’amplifiant de jour en jour en Syrie et en Irak, l’hypothèse d’assister à la destruction de ce barrage de Tabqa prend petit à petit de l’épaisseur. Sur le recul ces dernières semaines, Daesh pourrait volontairement décider de procéder à sa démolition au cas où le groupe terroriste perdait tout espoir de remporter le conflit dans lequel il est engagé au Moyen-Orient.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles