Inde : Daesh offre 10 000 dollars par mois pour recruter des pirates

Outre le vol de données, Daesh demanderait également aux pirates d’identifier des recrues potentielles sur les réseaux sociaux. [CC / tookapic / Pixabay]

Selon des experts en cybercriminalité indienne, Daesh recruterait des hackers indiens pour 10 000 dollars par mois (9 200 euros) afin de pirater les sites gouvernementaux et voler des données sensibles.

C’est en surveillant les réseaux en ligne souterrains sur lesquels les pirates interagissent que des agences de sécurité ont découvert que Daesh proposait des missions payées grassement. «Notre enquête révèle que pour les six derniers mois, des offres lucratives pour voler des données gouvernementales ont afflué avec des sommes énormes à la clé», explique Kislay Choudhary, expert en cybercriminalité à la presse indienne. Il souligne que le montant de 10 000 dollars n’avait jamais été offert aux hackers jusque-là.

Outre le vol de données, Daesh demanderait à ces pirates d’identifier des recrues potentielles en surveillant les réseaux sociaux afin de créer une base de données. Les hackers auraient également la tâche de propager des messages idéologiques de l’organisation sur ces mêmes réseaux. Selon les experts, de nombreux hackers ont déjà effectué de telles missions, certains ayant déjà reçu jusqu’à 30 000 dollars (27 600 euros).

Ces méthodes s’inscrivent dans la stratégie du groupe terroriste visant à s’implanter en Inde. En décembre, Daesh avait publié un manifeste dans lequel il affirmait vouloir étendre ses activités dans le pays. Il appelait également la communauté musulmane indienne à rejoindre ses rangs. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles