Libye : un mystérieux sniper tue des leaders de Daesh

En 10 jours, il a abattu trois figures importantes de Daesh dans la région de Syrte (Illustration).[HAIDAR MOHAMMED ALI / AFP]

La mort ces derniers jours de trois responsables de Daesh à Syrte, en Libye, serait l’oeuvre d’un mystérieux sniper.

La dernière victime en date, Abdullah Hamad Al-Ansari, un des commandants de Daesh dans la région, a été abattu par un tir lointain le 23 janvier dernier alors qu’il quittait une mosquée du centre de la ville. Selon Libya Prospect, la première cible du tireur a été le 13 janvier dernier le chef soudanais Hamad Abdel Hady, à la tête du tribunal de la charia local.

Il a aussi tué le 19 janvier un certain Abu Mohammed al Dernawi, un chef local, près de sa maison. Au total, en 10 jours, ce sniper aurait fait mouche à trois reprises en neutralisant à des distances respectables des leaders de Daesh au cœur même de leur nouveau califat.

Ces meurtres seraient l’oeuvre d’un tireur d’élite qui aurait perfectionné sa technique lors du soulèvement libyen contre le colonel Kadhafi. Mais en réalité, et comme il sied aux meilleurs praticiens de sa profession, un voile de mystère entoure son identité. Personne ne sait vraiment s’il s’agit d’un ou plusieurs hommes ou d’une simple légende urbaine. Ce qui est certain, c’est que Daesh panique. L’organisation a effectué la semaine dernière une série d’arrestations pour traquer ce mystérieux sniper.

A lire aussi : Avec une seule balle, un sniper abat six talibans

Syrte est contrôlée par Daesh depuis l’été 2015 et quelques 2 000 combattants jihadistes y seraient massés. Les nouveaux maîtres de la ville se sont déjà distingués par quelques horreurs vis à vis de la population locale qui semble divisée par la conduite à tenir vis à vis des occupants.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles