La Corée du Nord bombarde le Sud avec des ballons remplis d'ordures

Des milliers de bombes comparable à celles-ci ont été larguées depuis le 12 janvier à un rythme quasi-quotidien. [JUNG YEON-JE / AFP]

Depuis quelques semaines, la Corée du Nord bombarde les environs de sa frontière avec le Sud avec de singulières armes : des ballons explosifs contenant, entre autres, du papier toilette usagé, des mégots de cigarettes et des tracts de propagande.

Gonflés à l’hélium, ces ballons d’ordures sont équipés de petite détonateur avec une minuterie pour qu’ils explosent en plein vol et déversent ainsi leurs infectes contenus. Les tracts, eux, dénoncent assez classiquement la politique des Etats-Unis et affuble également la présidente sud-coréene, Park Geun-hye, du qualificatif de «crasse politique». A ce compte-là, ce bombardement singulier répond à une certaine logique.

A lire aussi : La Corée du Nord prévoit de lancer un satellite

Si la plupart des ballons explosent à quelques kilomètres de la ligne de démarcation entre les deux pays, certains auraient atteint les environs de Séoul. Sur quelques ballons, le minuteur n’a pas fonctionné et ils sont venus s’écraser dans des champs laissant craindre à la population et aux autorités de la présence d’armes chimiques ou biologiques. Ils ont vite constaté qu'il s'agissait de vulaires poubelles.

Des milliers de bombes à ordures de ce genre ont été larguées depuis le 12 janvier à un rythme quasi-quotidien. Ils s'ajoutent au million de ballons de propagande recensés par les autorités pour le seul mois de janvier. Ces bombes poubelles serait une réponse aux assaut de K-pop ordonné par Séoul peu de temps après l’annonce du succès de l’essai d’une bombe prétendument H par Pyongyang.

A lire aussi : La Corée du Nord affirme avoir inventé l'alcool sans gueule de bois

En tout état de cause, ces bombes poubelles illustrent bien la façon dont les deux pays, officiellement en guerre depuis 1953, se livrent à des politiques de propagandes. mais en matière de ballons balancés de part et d’autre de la frontière, les sud-coréens font figure de pionnier. Depuis des années ils expédient des ballons remplis de dollars, de clefs USB ou encore de CD contenant des clips vidéo pro-démocratie.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles