Valls au Mali et au Burkina Faso pour parler terrorisme

Manuel Valls avait déjà rencontré le président malien Ibrahim Boubakar Keïta à Bamako en 2013. [HABIBOU KOUYATE / AFP]

Manuel Valls est attendu aujourd’hui en Afrique de l’Ouest pour une visite de trois jours qui le mènera au Mali et au Burkina Faso (samedi).

Le but : apporter son soutien à des nations et à des hommes. Ces deux pays ont en effet été récemment frappés par des attentats terroristes sanglants dans leurs capitales : le 15 janvier à Ouagadougou (30 morts) et le 20 novembre à Bamako (20 morts). L’occasion pour le Premier ministre français de rendre hommage aux victimes, dont certaines étaient françaises, mais également de rappeler la collaboration entre Paris et ces deux pays dans la lutte contre le terrorisme.

A lire aussi : Attaque de Ouagadougou : la photographe française Leila Alaoui est morte

Ce déplacement devrait d’ailleurs revêtir une dimension militaire importante avec un détour à Gao, au nord du Mali, où sont stationnées des troupes françaises de l’opération Barkhane engagée contre les groupes armés islamistes au Sahel. Manuel Valls rencontrera notamment des responsables militaires de l’UE et de l’Onu, et assistera à un hommage aux sept casques bleus décédés vendredi derniers dans une attaque.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles