Daesh tente d'attaquer Google, mais ses hackers se trompent de site

Daesh a hacké le site Add Google Online en croyant s'en prendre au géant google. [Capture d'écran ]

La Cyber-armée du Califat, affiliée à Daesh, a annoncé ce lundi qu'elle allait bloquer les sites de Google. Mais les hackers se sont trompés de cible : c'est le site Add Google Online, qui ne dépend pas du géant informatique américain, qui a été touché. 

"Nous avions promis de hacker Google, pouvait-on ainsi lire sur un message posté sur l'application de messagerie Telegram et repéré par le magazine Newsweek. Nous allons tenir notre promesse, et vous allez entendre parler de nous ce lundi". Mais alors qu'aucun site lié à Google n'a connu de panne dans la journée, le site Add Google Online, un site indien qui propose des services d'optimisation en matière de référencement (SEO) aux petites entreprises, a été bloqué.

A lire aussi : Les Etats-Unis utilisent des armes informatiques contre Daesh

A la place de la homepage, une image montrant des militants cagoulés de Daesh accompagnée des inscriptions "Google down" et "hacké par la CCA (Cyber-armée du Califat) s'affichait lorsqu'on tentait de s'y connecter. On pouvait également entendre un chant en français disant "nous vous tuerons sans aucune pitié, pour Allah et lui seul nous portons des ceintures explosives". 

daesh-hack_2.jpg

Ce mardi, le site Add Google Online était toujours bloqué, mais un autre écran d'accueil avait remplacé celui de Daesh. Au-dessus d'un personnage du jeu vidéo Street Fighter, on pouvait lire "Pwned by n3Far1ous", un groupe de hackers lié aux Anonymous, qui a ainsi en quelque sorte "hacké les hackers" et remporté une nouvelle victoire dans la guerre que l'organisation a lancé contre le groupe terroriste. 

daesh-hacker.jpg

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles