Faute de criminels, les Pays-Bas ferment des prisons

Le gouvernement néerlandais estime que cela lui coûte trop cher de laisser des cellules vides. [MARCO DE SWART / ANP / AFP]

Le gouvernement néerlandais a prévu de fermer cinq prisons cette année, en raison d'un nombre trop limité de criminels pour les remplir. 

Comme l'a précisé le ministre de la Justice, Ard Van der Steur, cela coute trop cher à l'Etat d'entretenir des centaines de cellules vides. Les Pays-Bas ont en effet vu leur taux de criminalité chuter de 0,9% au cours des dernières années, et pourraient se retrouver dans les cinq prochaines années avec quelque 3.000 cellules de prison et 300 places destinées aux jeunes délinquants en surplus. L'autre raison avancée par les autorités pour expliquer la baisse du nombre de détenus est la raccourcissement des peines imposées par les juges, ainsi que le reclassement de certains crimes comme moins graves. 

A lire aussi : Des prisonniers norvégiens vont purger leurs peines aux Pays-Bas

Des prisons à louer

Au total, ce son 1.900 emplois qui sont menacés, alors que 700 autres pourraient être redispatchés en fonction des besoins. L'année dernière, les Pays-Bas avaient déja fermé 19 établissements pénitentiaires. Et afin de remplir celles qui restent, l'Etat avait eu recours à un procédé inédit, consistant à louer des places de prison à d'autres pays. En septembre dernier, 240 détenus norvégiens avaient ainsi été transférés à la prison de Veenhuizen, à Drenthe. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles