L’adresse de Salah Abdeslam aurait été connue depuis trois mois

Connue depuis le 7 décembre dernier, l'information est restée bloquée à Malines (Belgique) pendant trois mois. [Peter Meuris / Wikicommons]

Un policier de Malines (dans le nord de la Belgique) aurait tenté de communiquer l’adresse de Salah Abdeslam à Molenbeek à ses supérieurs depuis le 7 décembre dernier. L’information n’aurait jamais été transmise.

Le renseignement, obtenu auprès d’un collègue en arrêt maladie, aurait été consigné dans un rapport confidentiel (RIR) destiné à la Division de Recherche antiterroriste de la Police Judiciaire Fédérale de Bruxelles (DR3). Dans ce RIR, il serait notamment indiqué que Salah Abdeslam logeait au 79 rue des Quatre Vents, adresse à laquelle il a été arrêté le vendredi 18 mars. Une information qui aurait été capitale donc.

A lire aussi : Elle prédit la capture de Salah Abdeslam avant l'heure

Sauf que le dossier n’aurait jamais pris la direction de la DR3 et serait resté coincé trois mois au poste de police de Malines. Selon la procédure interne, explique la Dernière heure, qui révèle l’affaire, la procédure aurait dû être lancée par le responsable désigné chargé de transmettre ce genre de fichiers vers le bureau bruxellois.

Finalement, le jour de l’arrestation de Salah Abdeslam, se rendant compte que l’adresse correspondait à celle fournie trois mois plus tôt, le policier aurait décidé d’entreprendre des démarches pour faire remonter le tuyau. Ce qui a conduit le Comité P, la police des polices de Belgique, d’ouvrir une enquête. Celle-ci, qui a confirmé cette information, devra déterminer pourquoi le renseignement n’a pas été transmis et quel est le responsable de cette négligence

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles