Les frères El Bakraoui étaient fichés pour terrorisme aux Etats-Unis

Les frères El Bakraoui étaient connus de la justice mais pas pour terrorisme. [Interpol / AFP]

Khalid et Ibrahim El Bakraoui, kamikazes lors des attentats de Bruxelles du 22 mars 2016, étaient dans des fichiers anti-terroristes américains.

NBC, qui révèle l’affaire, cite deux responsables américains sous couverts d'anonymat. Ces derniers n’auraient pas précisé dans quelles bases de données ou listes figuraient les deux frères. Interrogé par l’AFP, le centre national anti-terroriste américain (NCTC), coordonnant les tuyaux des services de renseignements américains sur les terroristes potentiels, n’a pas souhaité confirmer l’information.

A lire aussi : El Bakraoui, Abdeslam, Kouachi, Tsarnaev…. Les fratries de l’islam radical

Les frères El Bakraoui se sont faits exploser mardi 22 mars dernier à Bruxelles. L’aîné, Ibrahim, avec Najim Laachraoui à l’aéroport de Zaventem, en périphérie de la capitale belge, et Khalid dans le métro bruxellois, à la station Maelbeek, en plein quartier européen. Les deux attaques ont fait au moins 31 morts et des centaines de blessés.

Connus de la justice mais pas pour terrorisme

Les deux frères étaient déjà connus de la justice mais pas pour des affaires de terrorisme. En octobre 2010, Ibrahim avait été condamné à neuf ans de prison pour avoir tiré sur des policiers à la kalachnikov après un braquage et Khalid avait été condamné en février 2011 à cinq ans de prison pour des vols de voitures avec violence.

Selon des informations révélées mercredi, Ibrahim aurait toutefois été arrêté en juin 2015 en Turquie alors qu'il se trouvait non loin de la frontière syrienne. Il aurait ensuite été extradé vers la Belgique mais relâché, malgré les mises en garde turques. Le gouvernement belge a démenti ces déclarations.
 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles