Abdeslam voudrait "collaborer avec les autorités françaises"

Me Cédric Moisse, un des avocats de Salah Abdeslam.[Eric LALMAND / BELGA / AFP]

Moins de deux semaines après son arrestation à Molenbeek, Salah Abdeslam, seul survivant des commandos ayant perpétré les attentats du 13 novembre à Paris, devait passer jeudi devant la chambre du conseil de Bruxelles pour une audience consacrée à l'examen du mandat d'arrêt européen émis à son encontre par la France.

Il n'a pas été extrait de sa prison de Bruges et l'audience a été reportée à jeudi 16h pour laisser le temps au procureur d'aller l'entendre sur place. Il souhaite être remis à la France et "collaborer avec les autorités françaises", a déclaré Me Cédric Moisse, un de ses avocats. 

Depuis son arrestation, Salah Abdeslam avait semblé vouloir collaborer avec les autorités, avant de se réfugier dans le mutisme le plus complet depuis les attentats de Bruxelles du 22 mars.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles