Le porte-parole d'Al-Qaïda en Syrie tué dans des frappes

Des combattants affiliés à Al-Qaïda, à Alep, dans le nord de la Syrie, le 26 mai 2015[Fadi al-Halabi / AMC/AFP/Archives]]

Le porte-parole du Front Al-Nosra, branche d'Al-Quaïda en Syrie, son fils et 20 autres jihadistes ont été tués, dimanche 3 avril, dans des frappes aériennes sur le nord-est du pays, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). 

«Abou Firas al-Souri, son fils et au moins 20 jihadistes d'Al-Nosra, de Jound al-Aqsa ainsi que des jihadistes ouzbeks, ont été tués dans des frappes sur des positions dans la province d'Idleb», a précisé le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. Il a également ajouté qu'il pourrait s'agir de frappes russes ou de l'armée de l'air syrienne.

A lire aussi : Terrorisme : vers une réponse commune de l'Europe

D'après l'OSDH, «Abou Firas al-Souri était en réunion avec d'autres jihadiste importants dans un siège d'Al-Nosra à Kafar Jales, au nord-est de la ville d'Idelb, lorsqu'ils ont été visés par les raids». Deux autres sièges d'Al-Nosra et Jound al-Aqsa, groupe jihadiste allié, dans le nord de la province d'Idleb ont également été visé, selon Rami Abdel Rahmane qui a précisé  que de nombreux blessés se troubaient dans un état grave. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles