Cuba au bord de la pénurie de bière depuis le retour des touristes

Des touristes américains attablés en terrasse à La Havane, à Cuba, en avril 2016. Des touristes américains attablés en terrasse à La Havane, à Cuba, en avril 2016. [YAMIL LAGE / AFP]

Depuis que le rapprochement entre Cuba et les États-Unis a ramené les touristes américains sur l’île, celle-ci se trouve proche de la pénurie de bière.

La principale brasserie cubaine, Bucanero, a ainsi récemment annoncé qu’elle allait importer trois millions de caisses de blonde de République dominicaine, rapporte le Guardian. Selon la presse locale, cette coentreprise du gouvernement de Cuba et d’un groupe belge s'est engagée la semaine dernière a fournir 33 millions de bières supplémentaires. Mais cette commande dépasse largement ses capacités, et elle réclame donc aux autorités une nouvelle usine. 

A lire aussi : France-Cuba : le nouvel élan

Les restaurants privés de bière

Cette crise de la bière affecte avant tout les restaurants d'État. En effet, certains secteurs économiques, parmi lesquels la restauration, ont été ouverts à l'entreprise privée il y a cinq ans, et de nombreux cafés ont depuis lors fleuri à La Havane. Ceux-ci peuvent s'approvisionner où ils le souhaitent, tandis que les établissements publics, qui restent majoritaires, doivent impérativement recourir aux deux fournisseurs de l'île, Bucanero et Cristal. 

Ces derniers vont donc devoir s'adapter. Car Cuba, qui a accueilli 3,5 millions de touristes en 2015, un chiffre en hausse de 17%, prévoit d’en recevoir encore plus cette année. Le nombre d'Américains (161 000) a notamment grimpé de 77%. Et il faut y ajouter les centaines milliers d'Americano-cubains qui commencent à partir en vacances sur l'île. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles