Chine : la pollution de l'eau atteint des records

Rivière de la Baie de Jiaozhou après l’explosion d’un oléoduc en 2013[STR / AFP]

Les médias chinois tirent la sonnette d’alarme concernant la qualité de l’eau en publiant un rapport qui dresse un état des lieux inquiétant sur le niveau de pollution des puits souterrains

Selon ce rapport, plus de 80% de l’eau des puits souterrains, utilisée par les fermes, les usines et les ménages est impropre à la consommation ou à la baignade en raison de la forte pollution induite par l’industrie et l’agriculture. Basé sur l’étude de 2.103 puits souterrains, ce rapport constitue un véritable cri d’alerte dans le pays le plus peuplé du monde.

En effet, si la plupart des villes chinoises d’importance tirent leur eau de réservoirs souterrains plus profonds que ceux analysés, de nombreuses villes de petites tailles situées dans les campagnes dépendent pour leur part de ces puits peu profonds extrêmement pollués.

A lire aussi : L'Ile-de-France se mobilise pour améliorer la qualité de l'air

Ces données ne sont pas nouvelles, et les problèmes de contamination courants en Chine. Cependant l’attention publique a trop longtemps été focalisée sur la pollution de l’air, au détriment de la détérioration de la qualité de l’eau. Aujourd’hui il en est autrement, et les médias chinois ont très largement couvert et diffusé les résultats de cette étude.

​Une solution qui pourrait poser problème

L’état chinois, conscient du problème, a reconnu il y a des années que les réserves d’eau souterraines avaient été mises en danger notamment par la surexploitation issue des secteurs agricoles et industriels.

En 2011, le ministère de la protection de l’environnement avait d’ailleurs mis en place un plan visant à réduire la pollution des ressources en eau souterraines sous dix ans. De plus, la pollution des puits peu profonds incite les autorités chinoises à pomper les ressources en eau potables dans des zones plus profondément enfouies.

Une solution qui pourrait créer de nouveaux problèmes en diminuant la capacité des aquifères (réservoir naturel de stockage d’eau souterraine) les plus profonds. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles