Les dinosaures avaient probablement des lèvres pour cacher leurs grosses dents

La théorie du paléontologue, si elle venait à être validée par la science, pourrait changer la représentation qui est faite du tyrannosaure rex. Photo d'illustration. [New York Museum of Natural History / CC Wally Gobetz]

Selon Robert Reisz, un professeur de l'Université de Toronto (Canada), certains dinosaures de l'ordre des théropodes étaient très probablement pourvus de lèvres permettant de dissimuler leurs énormes dents.

La théorie du paléontologue, si elle venait à être validée par la science, pourrait ainsi bien changer l'image habituellement faite dans les films et les musées de l'un des plus célèbres prédateurs au monde, le tyrannosaure rex. Ce dernier est en effet souvent illustré avec des dizaines de dents visibles et acérées.

A lire aussi : Avant leur extinction, "les dinosaures avaient commencé à perdre de leur superbe"

Les travaux du professeur Reisz ont été présentés vendredi 20 mai à l'occasion d'une conférence de la Société canadienne de paléontologie des vertébrés qui s'est tenue à l'Université de Mississauga à Toronto. 

Une question d'émail

Lors de cette conférence, le paléontologue a expliqué que seulement quelques animaux terrestres, comme les éléphants et les sangliers, ont les dents exposées et que celles-ci n'ont pas d'émail. Le seul animal ayant les dents dénudées avec de l'émail est le crocodile, un animal aquatique a-t-il souligné.

A lire aussi : Tautavel : découverte d'une dent humaine vieille de 560 000 ans

Robert Reisz croit que les théropodes, un sous-ordre de la famille des dinosaures qui inclut en outre les tyrannosaures et d'autres types de dinosaures comme les vélociraptors et les albertosaures, étaient des animaux terrestres dont les dents avaient de l'émail, ce qui signifie qu'il est plus probable qu'ils aient eu des lèvres.

Une théorie qui appelle d'autres travaux

Si le scientifique admet que d'autres travaux sont nécessaires pour reconstituer ce à quoi pouvaient exactement ressembler les théropodes, «toutes les preuves portent à croire que leurs dents étaient couvertes par des lèvres écailleuses», a-t-il indiqué.

En reconstituant les dinosaures, les scientifiques se basent sur l'anatomie préservée, généralement les os, mais aussi la peau ou suivant l'espèce les plumes, puis les comparent avec des animaux modernes.

Robert Reisz dit avoir commencé sa recherche il y a un an. Il prépare désormais un compte-rendu scientifique de sa présentation pour la soumettre à une révision des pairs.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles