Le mouvement islamophobe Pegida s’insurge contre les paquets de Kinder

Le collectif Pegida s’est insurgé contre la présence d’enfants issus de l’immigration sur les paquets de Kinder.[Capture d’écran Facebook]

Pegida, le mouvement islamophobe allemand, s’est plaint des nouveaux paquets de barres chocolatées Kinder, qui font figurer des enfants issus de l’immigration. 

C’est par le biais du réseau social Facebook que les membres de Pegida ont choisi de communiquer leur colère à l’encontre des paquets Kinder. En cause, des photos d’enfants non-blancs. Une page Facebook du groupe islamophobe a ainsi affiché les paquets de Kinder en demandant à ses lecteurs s’il s’agissait «d’une blague». 

A lire aussi : Les violences d’extrême droite explosent en Allemagne

Des photos des joueurs allemands

En réalité, Kinder, dans le cadre de l’Euro 2016, a utilisé des photos des joueurs de l’équipe allemande quand ils étaient enfant. Ainsi, les deux photos dont se plaignait le collectif islamophobe sont celles du défenseur central Jérome Boateng et du milieu de terrain (forfait pour l’Euro) Ilkay Gundogan. N’ayant pas pris conscience de ce détail, un internaute a commenté la publication en se demandant si «les turcs ou les ressortissants d’autres pays» utilisaient des images d’enfants allemands pour des publicités. Avant de répondre à sa propre question d’un «surement pas !» convaincu. 

«Il sera applaudi par tous»

Informés de leur méprise par les commentaires des internautes, les administrateurs de la page Facebook du groupe Pegida ont déclaré avoir «plongé dans un nid de guêpes», surement une manière pour eux de s’excuser … Il faut dire que les internautes ayant commenté la publication n’y étaient pas allé de main morte, accusant les membres de Pegida d’hypocrisie : «si l’un de ces hommes marque un but durant la compétition, il sera applaudi par tous». D’autres préférant leur expliquer les conséquences d’un repli sur soi sur le plan footballistique : «fermez les frontières, stoppez les exportations et l’immigrations. Vous obtiendrez le chômage, et un championnat de football du niveau d’une ligue locale».

De son coté, l’entreprise Ferrero, qui produit les barres chocolatées Kinder, a communiqué une déclaration à la presse allemande : «Nous tenons à nous distancer explicitement de toute espèce de xénophobie et de discrimination. Nous n’acceptons ni ne tolérons ce comportement».  

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles