L'Inde pourrait envoyer de l'eau du Gange par la poste

Le département public des postes et les plates-formes de commerce en ligne ont été solliscités.[PRAKASH MATHEMA / AFP]

Pour les hindous, le Gange est sacré. A tel point qu’un ministre indien a fait une proposition pour le moins farfelue afin que tous les ­citoyens en profitent : livrer de l’eau du fleuve par la poste.

Cette annonce faite en début de semaine est très sérieuse, la décision ayant été prise en raison… d’une forte demande, selon Ravi Shankar Prasad, ministre des Télécommunications. «Si un facteur peut livrer des téléphones portables, des saris (la tenue traditionnelle des Indiennes), des bijoux, pourquoi pas aussi de l’eau ?», s’est-il interrogé.

A lire aussi : Le Taj Mahal menacé par les excréments d’insectes

Un casse-tête annoncé pour le département public des postes et les plates-formes de commerce en ligne, à qui le gouvernement a demandé de réfléchir à comment ­assurer les commandes et les livraisons du fameux Gangajal, nom donné à cette eau sacrée, permettant de laver les péchés. Et il faut aller vite, le site de pompage ayant déjà été déterminé par les hautes instances indiennes, entre Haridwar et Rishikesh, à 200 kilomètres au nord de New Delhi.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles