Daesh n’a plus les moyens de payer ses combattants, selon Washington

Daesh doit composer avec une perte massive de ses revenus. [AL-FURQAN MEDIA / AFP]

Selon Washington, l’organisation jihadiste Daesh aurait de plus en plus de mal à rémunérer ses combattants.

En cause, selon le Pentagone, les bombardements de coalition menés depuis août 2014 sur les positions du groupe terroriste. «Quand nous recevons des indications que Daesh ne peut pas payer les salaires de ses propres combattants et tente de compenser par d’autres sources de revenus, nous savons que nous frappons là où ça fait mal,» a indiqué Daniel Glaser, secrétaire adjoint en charge de la lutte contre le financement du terrorisme du Trésor américain.

A lire aussi : Les (très) étranges taxes de Daesh

Daesh privé de 100 millions de dollars de ressources

Selon le politique américain, ces frappes, qui visent à perturber la production des champs de pétrole de l’organisation en I’Irak, auraient limité de manière significative les capacités de Daesh à «produire et vendre du pétrole et à en retirer des bénéfices» comme avant. Des bombardements visant des caches d’argent liquide auraient par ailleurs privé le groupe de plus de 100 millions de dollars de ressources.

Ces déclarations viennent renforcer les dernières constatations sur l'état de forme du groupe et une étude parue en avril dernier par IHS Jane’s. L’institut britannique spécialisé dans l’étude des forces armées et des conflits avait ainsi affirmé que les revenus de Daesh avaient chuté de 30% en un an. Des pertes qui avait poussé l ‘organisation d’introduire de nouveaux impôts sur les populations les moins riches.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles