Un jeune catholique attaché à une croix par ses collègues

Selon les dires de la victime, l'acte a été perpétré notamment en raison de sa pratique du catholicisme. Selon les dires de la victime, l'acte a été perpétré notamment en raison de sa pratique du catholicisme. [© Claudio Ungari (Flickr)]

Lors d'un pastiche de crucifixion, un adolescent britannique de confession catholique a été attaché à une croix en bois par ses collègues. Un procès est en cours.

Face aux juges de York Crown Court, le jeune homme de 19 ans, qui a souhaité conserver son anonymat, a déclaré s'être senti humilié et avoir été bouleversé par ce bizutage de très mauvais goût. Il raconte notamment que ses collègues avaient auparavant dessiné au marqueur indélébile des symboles religieux et phalliques sur son corps entier, l'avaient attaché à une chaise, "gazé" avec du déodorant en spray, ou encore soulevé violemment du sol en tirant sur ses sous-vêtements.

A lire aussi : Les catholiques progressistes sur les sujets de société

Les faits se sont déroulés en janvier 2015, alors que le jeune homme travaillait dans une banque à Hull (East Yorkshire). Les bizuteurs - dont un des managers de la société - l'ont d'abord attrapé par les jambes et les pieds. L'un d'eux a fabriqué une croix avec deux bouts de charpente. Le jeune homme a ensuite été attaché à la croix, à la vue de nombreux collègues de l'entreprise. Certains ont même filmé la scène, sans pour autant broncher.

Selon les dires de la victime, l'acte a été perpétré notamment en raison de sa pratique du catholicisme. Les quatre prévenus - Andrew Addison, Joseph Rose, Christopher Jackson et Alex Puchir, âgés de 21 à 37 ans - sont soupçonnés de harcèlement et violences aggravées. Tous nient fermement ces accusations.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles