Il se fait passer pour la réincarnation d'un chanteur mort et finit en prison

L'imposteur avait affirmé avoir été conservé avec des zombies et que ses ravisseurs avaient voulu le transformer en tokoloshe, un esprit diabolique.

Son arrivée dans le village natal du chanteur de maskandi Khulekani Khumalo avait créé l'effervescence. L'émotion retombée, la justice sud-africaine a rendu son verdict.

Sibusiso Gcabashe, 33 ans, a écopé de 22 ans de prison mercredi à Pietermaritzburg, pour viol, enlèvement, agression, fraude et tentative d'évasion. L'individu avait notamment fait croire auprès de la veuve du chanteur de musique folk zouloue décédé en 2009 qu'il était sa réincarnation. Il avait été suffisament convaincant et été parvenu à avoir des relations sexuelles avec cette dernière.

En 2012, des milliers de fans étaient venus à Nqutu, dans le sud rural du pays, pour voir la réincarnation de leur idole. L'imposteur avait alors affirmé avoir été conservé avec des zombies et que ses ravisseurs avaient voulu le transformer en tokoloshe, un esprit diabolique très populaire dans le folklore Zoulou qui prend l'apparence d'un singe. Prudent, il avait refusé de jouer de la musique, promettant à ses fans qu'il reprendrait ses tours de chants une fois qu'il aurait repris des forces.

Au bout d'un certain temps, la famille du chanteur a découvert le pot aux roses. Dans son verdict, la juge a estimé que Sibusiso Gcabashe avait profité de la jeune veuve et de sa naïveté. En se présentant comme le chanteur décédé, il a suscité de l'espoir dans une famille vulnérable et provoqué un traumatisme émotionnel selon la justice. A tout le moins.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles