La maire de Turin veut créer la première ville végétarienne

La maire de Turin, Chiara Appendino, veut inciter ses administrés à diminuer leur consommation de viande. [MARCO BERTORELLO / AFP]

C'est une petite révolution qui se prépare à Turin. La maire de la ville, Chiara Appendino, a annoncé cette semaine qu'elle allait faire de la généralisaiton de l'alimentation végétarienne une priorité de son mandat. 

Membre du mouvement cinq étoiles, l'édile a estimé dans le manifeste de son parti que l'adoption d'un mode de vie sans viande voire même sans produits laitiers était fondamental en vue de protéger l'environnement, la santé et le bien-être des animaux. Chiara Appendino n'a toutefois pas encore dévoilé les contours précis de son plan. Mais des programmes éducatifs centré sur les bienfaits du végétarisme devraient rapidement être mis en place dans les écoles.

A lire aussi : «Vegan sex», la pub de PETA censurée pendant le Superbowl

Les ambitions de la jeune maire de 31 ans pourraient toutefois susciter des oppositions, et les critiques n'ont pas tardé, notamment sur les réseaux sociaux. Certains ont pointé le fait que la maire n'avait pas pris la peine d'évoquer le sort des producteurs de viande du Piémont, la région de Turin, et qui comptent parmi les plus importants d'Italie.

Un défi dans une région à forte tradition gastronomique

Stefania Giannuzzi, qui travaille comme conciliatrice en matière d'environnement pour la mairie de Turin, et elle même végétarienne depuis 20 ans, a ainsi tenu à préciser que la municipalité n'avait aucune intention de s'en prendre aux producteurs de viande. «Nous ne voulons pas fermer les petits magasins ou ruiner les gens qui ont travaillé durant des années pour développer l'héritage gastronomique et vinicole de la région du Piémont», a-t-elle déclaré. 

Certains ont également moqué le fait que, selon eux, la maire infantilise ses administrés en leur disant comment se nourrir. «Si vous désobéissez à l'agenda du maire, vous irez au lit sans dîner», pouvait-on ainsi lire dans un tweet.

Dans l'une des régions ou la gastronomie et particulièrement la charcuterie occupent une place centrale, Chiara Appendino aura fort à faire pour faire évoluer les mentalités et convaincre ses administrés de manger moins de viande.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles