Un sous-marin nucléaire entre en collision avec un navire marchand

Madrid a réclamé jeudi à Londres des «explications urgentes sur la nature de l'avarie survenue et toute information utile en lien» avec l'incident.[DM PARODY / AFP]

Un sous-marin nucléaire britannique est entré mardi en collision avec un bateau non identifié au large de Gibraltar. Un incident qui a obligé le bâtiment à faire une halte sur le rocher.

Cette arrêt non-programmé n’a pas du tout été du goût des autorités espagnoles, qui réclament depuis des décennies le retour sous leur souveraineté de ce petit territoire situé à l'extrême sud de la péninsule ibérique. Madrid a réclamé ce jeudi à Londres des «explications urgentes sur la nature de l'avarie survenue et toute information utile en lien» avec l'incident.

A lire aussi : Quand un chalutier français «capture» un sous-marin portugais

La collision entre le HMS Ambush et le navire de commerce «n'a entraîné que des dommages externes» au submersible et «son réacteur nucléaire n'a subi absolument aucun dommage» s’est borné à dire le ministère britannique de la Défense, précisant laconiquement que le cargo n'avait pas été endommagé. L’incident aurait eu lieu pendant une immersion du sous-marin de 97 mètres de long, qui peut être équipé de missiles Tomahawk

Les ONG environnementales se sont plaintes de la faiblesse des informations relatives à cet incident. Elles regrettent notamment de ne disposer d'aucunes précisions sur la nature du bateau et des éventuelles conséquences de l'accident pour l'environnement. Une photo montre que le sous-marin est abîmé au niveau des tourelles.

A lire aussi : Sardaigne : un mythique sous-marin anglais de la seconde guerre mondiale retrouvé intact avec son équipage

Ce fleuron de la flotte britannique est entré en service en 2013. La classe de ce type de bâtiment fonctionne à propulsion nucléaire. Il peut naviguer sans ravitaillement pendant 25 ans et faire le tour du monde sans jamais remonter à la surface. En 2000, un autre sous-marin britannique, le HMS Tireless, avait dû faire une escale non programmée à Gibraltar. Sa présence avait provoqué des manifestations et un regain de tensions entre Madrid et Londres.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles