Les 10 endroits à éviter pour jouer à Pokémon Go

véritable phénomène, le jeu Pokémon Go provoque parfois des comportements imprudents ou irrespectueux. [AFP / ARCHIVES]

Face au succès mondial de Pokémon Go et à certaines dérives, de nombreuses institutions et autorités ont appelé les joueurs à la prudence, ou au respect, leur intimant de ne pas chasser les petites créatures en de nombreux lieux. Retour sur les dix endroits à éviter pour jouer.

Les installations nucléaires

Après la découverte d’au moins un Pokémon sur la zone d’exclusion nucléaire de Fukushima, la compagnie nationale d’électricité japonaise a demandé à l’éditeur du jeu de retirer le site de Pokémon Go par sécurité. Plus largement, la compagnie a demandé aux différentes enceintes nucléaires de renforcer la sécurité.

Aux Etats-Unis aussi les autorités ont rappelé aux joueurs la stricte interdiction de pénétrer dans les centrales nucléaires après l’intrusion en pleine nuit de trois adolescents sur un site de l’Ohio, rapporte la BBC.

Les lieux de mémoire

Plusieurs joueurs n’ont pas hésité à briser la solennité de lieux de mémoire pour chasser les petites créatures virtuelles. La municipalité d’Hiroshima a ainsi demandé aux créateurs du jeu de retirer tous les Pokémon présents au mémorial avant le 6 août prochain, date des cérémonies d’hommage aux victimes. La tranquillité du parc bordant le mémorial est en effet perturbée depuis plusieurs jours en raison de la présence de trois arènes (où les joueurs peuvent s’affronter) et d’une trentaine de «pokéstops».

En Europe, c’est à Auschwitz que le jeu n’est pas le bienvenu. Le musée de l’ancien camp d’extermination a dû interdire officiellement aux visiteurs de jouer sur leur smartphone. «Pokémon Go n’est pas approprié dans le musée, qui constitue un mémorial aux victimes du nazisme», ont souligné les responsables du site.

A lire aussi : Le jeu Pokémon Go déclenche une fusillade à Las Vegas

Les routes

Force est de constater que depuis la sortie de Pokémon Go, quelques joueurs imprudents n’hésitent pas à chasser les petits monstres alors qu’ils sont au volant. Plusieurs accidents de voiture ont ainsi été causés, heureusement sans provoquer de décès ou de blessés. Aux Etats-Unis, un homme a violemment percuté une voiture de police alors qu’il jouait en conduisant. En France, au automobiliste a lui percuté un muret dans des conditions similaires.

La gendarmerie avait d'ailleurs lancé un avertissement aux automobilistes leur intimant de ne pas jouer au volant.

Les champs de mines en Bosnie

En Bosnie-Herzégovine, dans la région de Posavina, particulièrement marquée par la guerre, les officiels ont dû rappeler à l’ordre des joueurs qui s’étaient aventurés dans des champs de mines pour attraper les petites proies. «Nous prions les citoyens de ne pas s’y aventurer et de respecter les panneaux d’avertissement contre le danger des mines », a ainsi souligné l’ONG Posavina bez mina (Posavina sans mines).

A lire aussi : Mourinho interdit à ses joueurs de jouer à Pokémon Go avant les matchs

Les bases militaires indonésiennes

Récemment, un Français a été arrêté en Indonésie après avoir pénétré par inadvertance sur une base militaire alors qu’il jouait sur son téléphone. S’il a fini par être libéré après plusieurs heures d’interrogatoires, les autorités militaires ont appelé le public à faire preuve de vigilance.

Les hôtels de police ou les gendarmeries

En France, c’est dans une caserne de gendarmerie de l’Aude que des adolescents ont été appréhendés. Ils n’avaient pas hésité à escaladre le mur d’enceinte pour pénétrer dans le lieu. Ils se sont vus signifier «un rappel à la loi» de la part du procureur de la République de Carcassonne. Dans un communiqué, la gendarmerie a prévenu que «toute nouvelle intrusion «sera sévèrement sanctionnée». «Outre le fait que ce type d’intrusion constitue une infraction à la loi pénale (…), toute personne s’introduisant dans une enceinte militaire, en particulier au regard du niveau courant de la menace terroriste, s’expose à des risques sévères pour son intégrité», a-t-elle ajouté.

En Espagne, deux jeunes avaient également été interpellés alors qu’ils avaient pénétré dans le quartier général de la Garde civile à Madrid.

A lire aussi : Un groupe de hackers menace de détruire Pokémon Go le 1er août

Les gares

Face aux risques de voir des joueurs tomber sur les rails, la société ferroviaire britannique Network Rail a rappelé que chasser près des voies ferrées étaient une très mauvaise idée.

Au Japon, les gares ont fait savoir qu’elles souhaitaient devenir des zones libres de tout Pokémon.

Les tribunaux

La Cour suprême japonaise a demandé à Niantic, le développeur de Pokémon Go, d’exclure les tribunaux des cartes du jeu.

Les hôpitaux

Des chasseurs n’hésitant pas à se rendre dans les hôpitaux, troublant ainsi le rétablissement des malades, le centre d’enseignement médical d’Amsterdam a interdit certaines zones de ses locaux au public. «Nous ne voulons pas que les joueurs pénètrent dans les chambres des malades», a également ajouté le porte-parole du centre.

Les conférences de presse

Plus trivialement, il est recommandé aux joueurs de s’abstenir de chasser lorsqu’ils assistent à des discours ou déclarations officielles. Un journaliste, surpris en flagrant délit lors d’une conférence de presse, a été interpellé devant toute une assemblée par un porte-parole du département d’Etat américain, qui a interrompu son allocution. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles