Les principaux points du programme économique de Donald Trump

Donald Trump a annoncé plusieurs baisses d'impôts. [BILL PUGLIANO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Après une semaine à enchaîner les gaffes et les déclarations choc, Donald Trump a recentré sa campagne sur le plan politique en dévoilant ce lundi son programme économique.

L'économie étant une des principales préoccupations des Américains, les propositions du candidat républicain étaient très attendues. Celles-ci mêlent les visions classiques du parti et des idées plus personnelles. Mais plusieurs économistes ont émis des réserves, concernant notamment le financement de ce programme ou l'oubli de la classe moyenne.

Baisses d'impôts pour particuliers et entreprises

S'alignant sur ce que souhaite mettre en place le parti républicain, Donald Trump veut faire passer le barème de l'impôt sur le revenu de sept à trois tranches. Il prévoit également de réduire le taux maximal de 39,6 à 33 %. «Le taux d'imposition de la plupart des travailleurs américains sera de zéro», a annoncé le candidat lundi à Détroit.

Les entreprises devraient également bénéficier d'un baisse de l'impôt sur les sociétés, qui passerait de 35 à 15 %. Afin de favoriser la production locale, une taxe de 10 % serait toutefois instaurée sur le rapatriement des bénéfices réalisés à l'étranger.

Traités de libre-échange renégociés

Là où Trump s'écarte des idées républicaines, c'est dans son désir de réduire les échanges commerciaux avec l'étranger. Afin de privilégier l'économie américaine, il souhaite renégocier l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna), négocié avec le Mexique et le Canada, et en vigueur depuis 1994. De nombreuses entreprises américaines délocalisées de l'autre côté de la frontière mexicaine sont visées par cette mesure.

A lire aussi : Melania Trump aurait travaillé illégallement aux Etarts-Unis

Le «TPP», conclu en 2015 par Barack Obama avec 11 pays du pourtour pacifique mais toujours bloqué par le Congrès américain, serait quant à lui définitivement enterré.

Le charbon de retour

Donald Trump a également annoncé son désir de revenir en arrière sur le plan de la règlementation environnementale. Cela permettrait de réutiliser les centrales à charbon devenues obsolètes et de relancer l'extraction du combustible. «Nous remettrons nos ouvriers du charbon et de l'acier au travail», a-t-il promis. L'extraction du pétrole et du gaz offshore devrait également être au coeur de de son programme énergétique.

En outre, le républicain entend annuler l'accord signé à Paris lors de la COP21.

Aider les parents 

Parmi les autres mesures évoquées lundi, Donald Trump a annoncé la suppression de l'impôt sur les successions, qui ne concerne actuellement que celles supérieures à cinq millions de dollars, ainsi qu'une déduction fiscale «complète du coût moyen de la garde d'enfants» pour les parents, ou encore la mise en place d'un «moratoire» sur les règlementations fédérales concernant les entreprises.

Plusieurs propositions n'ont toutefois pas été détaillées et devraient l'être «dans les prochaines semaines», a assuré le candidat. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles