Le cannabis à usage médical autorisé en Australie

L'Australie a décidé d'autoriser l'usage du cannabis à des fins thérapeutiques, à partir de novembre. L'Australie a décidé d'autoriser l'usage du cannabis à des fins thérapeutiques, à partir de novembre.[LUIS ROBAYO / AFP]

La décision finale est tombée cette semaine : l’Australie a décidé d’autoriser l’utilisation sur son sol de cannabis à des fins thérapeutiques, à partir du mois de novembre. La pratique sera néanmoins «strictement contrôlée», selon le Canberra Times.

Cette décision fait suite au travail du gouvernement australien qui œuvre depuis près de sept mois afin de mettre en place un plan national sur la question du cannabis thérapeutique. C’est le parti libéral au pouvoir qui a défendu l’initiative, mais celle-ci a également été soutenue par l’opposition.

Du cannabis contre les douleurs chroniques 

De récents essais cliniques ont démontré que l’utilisation de cette drogue pouvait aider à soulager les douleurs chroniques des patients ainsi que les paralysies spasmodiques. Elle pourrait potentiellement réduire les nausées provoquées par la chimiothérapie.

A lire aussi : Des scientifiques de haut niveau plaident pour la décriminilastion des drogues

Mais il faudra sans doute attendre encore quelques temps avant que le système ne soit complètement mis en place et que les patients puissent avoir accès au cannabis ou à des médicaments à base de cannabis pour soulager leurs souffrances. Lucy Haslam, qui a milité pour l’autorisation du cannabis à usage médical, craint déjà des dérives de la part des industries. «J’ai peur que les industries du cannabis proposent des tarifs si excessifs que les patients ne soient incapables d’avoir accès aux soins légaux», a-t-elle déclaré à Fairfax Media.

Un «travail d'éducation»

Un effet qui serait un revers pour le gouvernement australien. Il a voulu mettre en place cette réglementation afin d’éviter aux chercheurs et aux patients de se fournir à l’étranger, ce qui représente des complications et un surcoût d’accès aux soins. «Il y a encore beaucoup de travail d’éducation à faire sur la population et les médecins. Parmi ces derniers, certains restent encore réticents à prescrire des médicaments à base de cannabis», estime Lucy Haslam. Cette ancienne infirmière a perdu son fils atteint d’un cancer. Selon CNN, celui-ci a eu recours à l'usage de marijuana pour soulager ses douleurs et la nausée.

Si l’Australie a autorisé l’usage et la culture de cannabis à des fins thérapeutiques, la production de masse de cette drogue et son usage récréatif seront, eux, toujours considérés comme illégaux dans le pays.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles