Prisonnière de Daesh, une jeune Yazidi forcée de construire des bombes

La petite fille faisait partie des centaines d’enfants yazidis capturés par Daesh pour construire des bombes. [AL-FURQAN MEDIA / AFP]

Avec la montée de Daesh dans le nord-ouest de l’Irak, de nombreux Yazidis, minorité religieuse, ont été réduits à l’état d’esclaves. Certains ont notamment été forcés à construire des bombes.

C’est le cas d’une petite fille qui livre son bouleversant témoignage à la BBC. Lors de son entretien avec la journaliste anglaise, l'enfant de 8 ans raconte comment elle a été capturée, elle et ses proches, par l’organisation jihadiste et gardée captive pendant près d’un an.

A lire aussi : Daesh brûle vives 19 yazidis qui avaient refusé d’être des esclaves sexuelles

Séparés et logés dans plusieurs maisons de Raqqa, ils ont ainsi été forcés à faire tout ce qu’on leur demandait, menacés d’être battus à mort s’ils n’obéissaient pas. La petite fille faisait partie des centaines d’enfants yazidis capturés par Daesh pour construire des bombes.  

Des centaines d'enfants encore aux mains de Daesh

«Nous devions combiner quelque chose qui ressemblait à des carrés de sucre avec un liquide jaune pour faire une mixture jaune et puante, raconte-t-elle à la reporter. Nous le déversions dans des sacs en plastique noir, où nous placions également des fils et des câbles électriques.» Chaque jour, «nous allions dans une maison différente pour faire encore plus de ces bombes», affirme-t-elle, précisant que les explosifs pouvaient se révéler de différentes tailles.

A lire aussi : Esclavage sexuel, torture psychologique : le témoignage de prisonnières Yazidis de Daesh

Si la petite Yazidi est aujourd’hui libre, des centaines de membres de cette minorité religieuse sont encore aux mains de Daesh. L’organisation jihadiste les force à se convertir ou, pour les femmes, à devenir des esclaves sexuelles.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles