Pourquoi «Pepe la grenouille» est devenue un symbole de haine raciale

Pepe la grenouille, une gloire déchue. [Capture d'écran Twitter]

Il n'était au départ qu'un simple mème sur Internet, il est devenu un symbole de la haine raciale. «Pepe the frog», en Français «Pepe la grenouille» a été officiellement classé comme tel par la Ligue anti-diffamation américaine (Anti-Defamation League), l'équivalent américain de SOS Racisme. 

Crée par le dessinateur de BD Matt Furie en 2005, Pepe the frog a fait ses premières apparitions à la télévision américaine dans la série animée «Boy's Club». Rapidement, son air constamment déprimé séduit le public, à tel point qu'il devient un mème (ces images répétées à l'infini sur le Web), appelé «le mème de la grenouille triste». Il est la plupart du temps affublé d'une bulle de dialogue de BD dans laquelle on peut lire «Je me sens bien mec», ou «Je me sens mal mec».

Sa popularité grandit encore lorsque des stars comme Katy Perry ou Nicki Minaj postent le mème sur les réseaux sociaux. Mais la célébrité de Pepe la grenouille va mal tourner. Des internautes racistes commençent à utiliser le mème affublé de moustaches d'Hitler ou d'une capuche du Ku-Klux Klan, accompagné de messages haineux, notamment envers les Juifs, et particulièrement envers les journalistes de confession juive.

Pepe la grenouille acteur de la campagne présidentielle américaine

Pepe la grenouille fut même au coeur d'une polémique durant la campagne présidentielle américaine, lorsque Donald Trump a posté, le 13 octobre, une image du personnage l'incarnant, dans le costume de président des Etats-Unis. 

Et dans la foulée, le fils de Donald Trump, Donald Trump, en a fait de même, dans un post Instagram censé répondre aux critiques d'Hillary Cllinton, qui avait estimé que les supporters de Donald Trump n'étaient rien d'autres qu'un «panier de déplorables» (basket of deplorables). 

Ce à quoi le camp de la candidate démocrate avait rétorqué en postant un message intitulé «Donald Trump, Pepe la grenouille et les suprémacistes blancs : une explication» détaillant en quoi le personnage de Pepe la grenouille était raciste. 

Une interprétation que vient donc de confirmer officiellement l'Anti-Defamation Ligue. «Une fois de plus, les racistes et les gens véhiculant la haine ont récupéré un mème populaire d'Internet afin de l'utiliser à leurs propres fins, propageant ainsi l'extrêmisme, a expliqué le président de l'Anti-Defamation League. Ces antisémites ne reculent devant rien. Ils abusent de l'image d'un personnage de dessin animé, qui au premier abord peut sembler sympathique, afin de harceler les gens».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles