Le pape maintient la possibilité d'absoudre un avortement

Cette disposition était, au départ, prévue uniquement pour la durée du Jubilé de la miséricorde qui s'est achevé dimanche. [AFP / Archives]

Dans une lettre apostolique diffusée ce lundi 21 novembre, le pape François pérennise la possibilité pour tous les prêtres d'absoudre l'avortement.

Cette disposition était, au départ, prévue uniquement pour la durée du Jubilé de la miséricorde qui s'est achevé dimanche.

A lire aussi : François clôt l'Année sainte de la miséricorde 

«Pour qu'aucun obstacle ne s'interpose entre la demande de réconciliation et le pardon de Dieu, je concède à tous les prêtres, à partir de maintenant, en vertu de leur ministère, la faculté d'absoudre le péché d'avortement», écrit le pape.

L'avortement, "un pêché grave"

Ce que j'avais concédé pendant le temps limité du Jubilé est étendu désormais dans le temps", poursuit-il. "Je voudrais redire de toutes mes forces que l'avortement est un péché grave, parce qu'il met fin à une vie innocente. Cependant, je peux et je dois affirmer avec la même force qu'il n'existe aucun péché que ne puisse rejoindre et détruire la miséricorde de Dieu quand elle trouve un coeur contrit", explique-t-il.

Toujours par souci de n'exclure personne du pardon divin, le pape prolonge aussi la validité des absolutions délivrées par les prêtres intégristes de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X, communauté fondée par Mgr Marcel Lefebvre qui a rompu avec l'Eglise en 1988.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles