Mort de Fidel Castro : les hommages se multiplient

Lors de sa visite à Cuba, François Hollande avait rencontré Fidel Castro.[ALEX CASTRO / CUBA DEBATE / AFP]

Après la mort de Fidel Castro, vendredi 25 novembre dans la nuit, de nombreuses personnalités du monde entier ont rendu hommage à celui qui, présenté comme l’un des hommes forts du XXème siècle, incarnait la lutte contre l’impérialisme. 

François Hollande, président Français, rend hommage à une «figure du XXe siècle»

«Fidel Castro était une figure du XXe siècle. Il avait incarné la révolution cubaine, dans les espoirs qu’elle avait suscités puis dans les désillusions qu’elle avait provoquées. Acteur de la guerre froide, il correspondait à une époque qui s’était achevée avec l’effondrement de l’Union Soviétique. Il avait su représenter pour les cubains la fierté du rejet de la domination extérieure.

La France qui dénonçait les atteintes aux droits de l’homme avait toujours contesté l’embargo imposé par les Etats-Unis à Cuba. Elle s’était félicitée de son ouverture et du dialogue qui s’était rétabli entre les deux pays.

Je l’avais rencontré le 11 mai 2015 au cours de la première visite d’un Chef d’Etat français à Cuba depuis la révolution.

J’adresse à Raul Castro son frère, à sa famille et au peuple cubain mes condoléances.»

Pierre Laurent – secrétaire du Parti Communiste français, salue «la mémoire de Fidel Castro»

«Je salue la mémoire de Fidel Castro qui a toute sa vie a combattu l’impérialisme américain pour la dignité de son peuple».

Olivier Besancenot, porte-parole du Nouveau Parti Anticapitaliste, transmet ses pensées à la révolution cubaine 

«Fidel Castro est mort. Pensées pour la révolution cubaine, ses combats héroïques, ses déboires, son destin, son peuple».

Vladimir Poutine, président russe, rend hommage à Castro, «symbole d'une époque» 

Le président russe Vladimir Poutine a rendu hommage samedi à Fidel Castro, qualifiant le dirigeant cubain mort la veille à 90 ans de "symbole d'une époque", a indiqué le Kremlin dans un communiqué.

«Cet homme d'Etat émérite est à juste titre considéré comme le symbole d'une époque de l'Histoire moderne du monde», a déclaré M. Poutine dans un message adressé au président cubain Raul Castro, ajoutant que «Fidel Castro était un ami sincère et fiable de la Russie».

Après la mort de Fidel Castro, ce vendredi 25 novembre dans la nuit, de nombreuses personnalités du monde entier ont rendu hommage à celui qui, présenté comme l’un des hommes forts du XXème siècle, incarnation de la lutte contre l’impérialisme. 

Gorbatchev, ancien dirigeant soviétique, rend hommage à Castro qui a «fortifié Cuba»

L'ex-dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev a rendu hommage samedi au père de la Révolution cubaine Fidel Castro, décédé à 90 ans, estimant qu'il avait pu "fortifier" son pays et résister au blocus américain.

«Fidel a résisté et a fortifié son pays au cours du blocus américain le plus dur, quand il y avait une pression monumentale sur lui et il a pu (...) mener son pays sur la voie du développement indépendant», a affirmé le dernier dirigeant de l'URSS, cité par l'agence Interfax.

Nicolas Maduro, président du Venezuela, entend «poursuivre l’héritage de Fidel Castro»

Le président socialiste du Venezuela Nicolas Maduro a appelé samedi à "poursuivre l'héritage" du père de la Révolution cubaine Fidel Castro, mort la veille à 90 ans, rappelant la relation étroite unissant les deux pays.

«Tous les révolutionnaires du monde, nous devons poursuivre son héritage et sa bannière d'indépendance, de socialisme, de patrie humaine», a écrit sur Twitter le chef de l'Etat, qui a ajouté avoir déjà appelé le frère de Fidel, Raul, «pour transmettre la solidarité et l'amour (du Venezuela) au peuple de Cuba».

Mariano Rajoy, président du gouvernement d'Espagne, présente ses condoléances aux autorités cubaines

«Mes condoléances aux autorités gouvernementales cubaines pour la mort de l’ancien président Fidel Castro, une figure d’importance historique.»

Enrique Pena Nieto, Président mexicain, rend hommage à un «ami du Mexique»

«Fidel Castro était un ami du Mexique, promoteur d’une relation bilatérale fondée sur le respect, le dialogue et la solidarité»

Narendra Modi, Premier ministre indien, pleure «la perte d'un grand ami»

«Fidel Castro fut l'une des personnalités les plus emblématiques du XXe siècle. L'Inde pleure la perte d'un grand ami.»

XI Jinping, président de la Chine, estime que «le peuple chinois a perdu un camarade bon et sincère»

Fidel Castro «vivra éternellement», a assuré samedi le président chinois Xi Jinping, dans un message lu à la télévision après l'annonce du décès de l'ancien dirigeant cubain. «Le peuple chinois a perdu un camarade bon et sincère», a déclaré M. Xi dans ce message lu à l'ouverture du journal du soir sur la principale chaîne de télévision nationale. «Le camarade Castro vivra éternellement», a ajouté le président Xi, également secrétaire général du Parti communiste chinois.

Donald Trump, futur président américain, une réaction pour le moins laconique, puis une position tranchée

«Fidel Castro est mort !» a seulement twitté le président américain nouvellement élu. La Maison Blanche n'avait pas encore réagi au décès vendredi soir à 90 ans de Fidel Castro. Cuba est engagée dans un dégel historique avec les Etats-Unis depuis fin 2014, mais Donald Trump a affiché des réserves sur ce rapprochement, affirmant qu'il ferait "tout pour obtenir un accord solide" avec La Havane.

Il a par la suite affirmé qu'il ferait «tout» pour contribuer à la «liberté» du peuple cubain après la mort de Fidel Castro, mais sans rien dire de la politique d'ouverture de son prédécesseur Barack Obama. Le milliardaire républicain, qui entrera à la Maison Blanche le 20 janvier, a jugé dans un communiqué que le père de la Révolution cubaine décédé vendredi à l'âge de 90 ans était «un dictateur brutal qui a opprimé son peuple».

Bachar al-Assad, président syrien, salue «la résistance légendaire» de Castro face à Washington 

«Le grand leader Fidel Castro a mené la lutte de son peuple et de son pays contre l'impérialisme et l'hégémonie pendant des décennies», a écrit Bachar al-Assad dans une lettre de condoléances adressée au président cubain et frère du défunt Raul Castro. «Sa résistance était devenue légendaire et a inspiré les leaders et les peuples dans le monde entier (...) Cuba, pays ami, a pu grâce à ses leaders résister contre les sanctions les plus dures et les campagnes les plus injustes de notre Histoire moderne», a ajouté le président syrien en référence à l'embargo américain contre l'île.

Le président iranien Hassan Rohani salue le «guerrier infatigable» 

Dans une lettre adressée au président cubain et frère de Fidel, Raul Castro, publiée dimanche en anglais sur son site, le président Rohani écrit que la mort du «guerrier infatigable et chef de la révolution cubaine» a «causé une grande peine et la tristesse» en Iran. Alors que «les nations opprimées dans le monde souffrent de la violation des droits humains les plus évidents et fondamentaux que sont la paix, la justice et la liberté, il y a heureusement des hommes libres et des guerriers qui ne renoncent pas à se battre jusqu'à la fin» pour ces droits.

Diego Armando Maradona, légende du football, rend hommage à «un second père»

«C'est une journée horrible. On m'a annoncé la mort de celui qui était le plus grand, sans aucun doute. Fidel Castro est mort. Je suis terriblement triste, parce qu'il était pour moi comme un second père», a expliqué Maradona à Zagreb, où il assiste à la finale de la Coupe Davis de tennis entre la Croatie et l'Argentine.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles