Un immense gisement de cuivre découvert en Arabie Saoudite

Mine de cuivre abandonnée Mine de cuivre abandonnée à Bisbee (sud de l'Arizona, Etats-Unis), 30 septembre 2016[JOHN MOORE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Alors que l’Arabie Saoudite élargit ses recherches pour trouver de nouvelles richesses souterraines, l'Institut d'études géologiques d'Arabie Saoudite (SGC) a annoncé avoir découvert un gisement de 3.000 mètres carrés contenant des centaines de tonnes de cuivre.

Le président de l’Institut d’études géologiques d’Arabie Saoudite (SGC) Zuhair Nawab a indiqué au quotidien panarabe Asharq Al-Awsat (200.000 exemplaires) qu’une zone de deux millions de mètres carrés était concernée par l’exploration de nouvelles richesses souterraines. Selon lui, les experts du SGC ont ainsi découvert de nombreux sites importants, qui devraient contribuer à l’économie saoudienne.

A lire aussi : Arabie Saoudite: un prince réclame la fin de l'interdiction de conduire pour les femmes

Volonté de diversification de l'économie

Cette découverte survient alors que l’Arabie Saoudite poursuit son programme «Vision 2030», dans lequel elle a émis le souhait de diversifier son économie en étant moins indépendante de ses revenus pétroliers. Une stratégie prudente mais essentielle, à l’heure où les membres de l’Opep se sont entendus pour limiter la production de pétrole chez les pays exportateurs.  

L’un des buts de l’Arabie Saoudite dans ce plan de diversification est de fournir leur matière première à toutes les industries basées sur le cuivre, en érigeant notamment des fonderies. L’idée est d’accroître l’offre nationale pour faire augmenter la valeur de l’économie du pays.

Porte ouverte aux investisseurs étrangers

Zuhair Nawab a également indiqué au journal que le gouvernement s’apprêtait à ouvrir la porte à des entreprises internationales spécialisées dans l’exploitation minière, toujours en accord avec le plan «Vision 2030». De nombreuses autorisations d’exploitation et de fouilles devraient ainsi être distribuées, afin de promouvoir l’investissement minier étranger.

Difficile aujourd’hui de quantifier les quantités de cuivre contenus dans les souterrains d’Arabie Saoudite, mais le président du SGC a affirmé que les récentes recherches avaient mené à la découverte d’un des plus grands stocks de cuivre au monde. Des experts travaillent actuellement à estimer le nombre de tonnes de cuivres dans les zones qui seront ouvertes aux investisseurs et viendront renforcer l’économie nationale.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles