Donald Trump se moque de son titre de «Personnalité de l'année»

Donald Trump n'apprécie pas le changement de patronyme du titre d'«Homme de l'année» décerné par le magazine «Time».[DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Donald Trump s'est encore distingué en critiquant la distinction de «Person of the Year» («Personnalité de l'année») 2016 qui lui a été délivré par le magazine américain «Time».

Bien que cette distinction n'a en réalité rien de flatteuse, le magazine désigne Donald Trump en tant que «président des Etats-Désunis d'Amérique», le milliardaire, qui a longtemps critiqué le «Time» s'était d'abord dit flatté et avait confié que ce prix était un «formidable honneur». Visiblement, le vainqueur de l'élection présidentielle américaine a changé d'avis...

A lire aussi : Donald Trump président des Etats-Unis : quelles conséquences ?

Le magnat de l'immobilier a tancé le média l'estimant trop consensuel. «J'ai reçu le titre 'Person of the Year' de Time. Avant ils l'appelaient 'Homme de l'année' mais ils ne peuvent plus faire ça. Ils veulent être politiquement correct... C'est pas grave», a expliqué Donald Trump sous les vivas de ses soutiens à l'occasion d'un meeting dans l'Iowa le 8 décembre. 

Un changement d'appellation

Mais cette pique n'est pas fondée. En réalité, dès 1936, le «Time» récompense une femme. Un an plus tard, c'est Tchang Kaï-chek et Song Meiling qui sont choisis, soit un couple. Parfois, le magazine distingue même une idée (l'ordinateur en 1982, la Terre en 1988) raison pour laquelle le «Time» a finit par constater que le titre «Man of The Year» n'était plus adapté.

La récompense devient «Person of the Year» en 1999, un terme qui définit bien mieux la pluralité des récipiendaires et rejette l'appellation genrée de «Man of the Year».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles