Italie : les gardes-côtes ont secouru 180.000 migrants en 2016, un record

2016 a été marquée par une série de départs massifs et la multiplication de départs sur de petites embarcations. [GUARDIA COSTIERA / AFP]

Une année émaillée par de tristes records. Les garde-côtes italiens ont secouru près de 180.000 migrants cette année.

Du jamais vu dans les statistiques du Centre de coordination des opérations de sauvetage (MRCC) qui a autorité sur la majeure partie des eaux entre la Libye et l'Italie. 170.000 personnes avaient été secourues en 2014 et 153.000 en 2015.

A lire aussi : Migrants : la situation très tendue au large de la Libye

Au-delà de ce chiffre effarant équivalent à la population totale d’une ville comme Le Havre ou Reims, le MRCC a constaté par ailleurs une envolée de 40% du nombre d'embarcations secourues et une multiplication des départs simultanés. Avant, les passeurs envoyaient des gros bateaux, avec un téléphone satellitaire. Maintenant, ils font partir quatre canots plus petits avec un seul téléphone.

14.000 personnes secourues en cinq jours

Du coup, cette année 2016 a été marquée par une série de départs massifs. Plus de 13.000 personnes ont été secourues en une semaine fin mai, 14.000 en cinq jours fin août dont un record absolu de 7.000 (sur 53 embarcations) le 29 août, et encore plus de 6.000 le 3 octobre...  

A lire aussi : Des hommes armés attaquent un canot de migrants au large de la Libye

Plus sinistre encore, si un canot muni d'un téléphone est relativement aisé à trouver pour les garde-côtes, ceux qui l'accompagnent et qui n'en dispose pas le sont moins. Ce qui fait craindre la disparition de plusieurs embarcations sans même que leur existence soient connues des garde-côtes. Officiellement, plus de 4.800 migrants sont morts ou disparus en Méditerranée en 2016. Un autre nouveau ecord macabre.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles