Vidéo : suivez en direct l'investiture de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis

Le président élu Donald Trump s’apprête à prêter serment. Cette cérémonie, cruciale pour les Américains, prend cette année une teinte particulière.

Les choses sérieuses commencent... presque. Après deux mois et demi de transition mouvementée, et avant d’ouvrir ses premiers dossiers dans le bureau ovale, Donald Trump va être officiellement investi président des États-Unis ce vendredi 20 janvier, au cours d’une cérémonie spectaculaire.

Invités par centaines, spectateurs par milliers et téléspectateurs par millions auront les yeux rivés sur Washington, où le milliardaire, arrivé hier de New York, prêtera serment, signant l’entrée de l’Amérique dans une nouvelle ère.

Une cérémonie millimétrée

«L’investiture est un temps fort dans la religion civile américaine», explique la politologue spécialiste des Etats-Unis, Anne Deysine. Un moment de communion nationale très codifié, puisque l’heure même de la prestation de serment, midi (18h en France), est inscrite dans la Constitution.

Les festivités ont commencé dès jeudi, avec un passage au cimetière militaire d’Arlington pour ­rendre hommage aux anciens combattants, un bref discours au Lincoln ­Memorial et… des concerts de country. Ce vendredi, après avoir prêté serment sur deux Bible (celle d’Abraham Lincoln et celle de sa propre mère), le nouveau président écoutera l’hymne national, chanté par la jeune soprano Jackie Evancho, découverte dans une émission de télé-réalité. 

A lire aussi : Tout savoir sur la cérémonie d'investiture de Donald Trump

De nombreux dignitaires assisteront à la cérémonie devant le Capitole, parmi lesquels la candidate malheureuse à l’élection de novembre, ­Hillary Clinton, qui accompagnera son époux Bill, invité en qualité d’ancien président. Donald Trump assistera ensuite à un ­déjeuner du Congrès, puis parcourra Washington à l’avant d’un grand défilé réunissant les différents corps d’armée et de secouristes, les fanfares des universités, et même un escadron de tracteurs.

Pour terminer la journée, des événements seront organisés dans la ville, dont trois bals officiels où le couple présidentiel sera tenu de se présenter. Ces festivités sont financées par des dons privés, qui atteignent cette année 90 millions de dollars (85 millions d’euros).

Une inauguration particulière

Si chaque investiture donne lieu à des manifestations contestataires, celles prévues cette année sont d’une ampleur sans précédent. Le principal rassem­blement, la Marche des Femmes, devrait réunir demain des centaines de milliers d’Américaines pour dénoncer la miso­gynie affichée du président élu. 

A lire aussi : Cadillac One, la voiture blindée de Donald Trump

Au total, ce sont 22 permis de manifester qui ont été délivrés par les autorités. Pour éviter tout débordement, 30 millions de dollars (28 millions d’euros) sont consacrés par la ville à la sécurité, avec 28 000 policiers mobilisés. Mais la contestation anti-Trump se traduit aussi par le grand nombre d’absents à la cérémonie.

Une cinquantaine d’élus démocrates ont ­annoncé qu’ils n’y participeraient pas, alors qu’ils sont traditionnellement tous ­présents. Quant aux stars du show-­business, elles ont été très nombreuses à décliner les invitations aux bals.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles