Steve Jobs était le fils d'un réfugié syrien, rappelle le PDG d'Apple

Steve Jobs n'aurait jamais crée Apple si les lois mises en place par Trump avaient été en vigueur lorsque son père a rejoint les Etats-Unis. [JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Parmi les nombreuses réactions au décret de Donald Trump limitant l'immigration en provenance de sept pays musulmans, celle de Tim Cook a fait son petit effet. Le PDG d'Apple a tenu à rappeller que Steve Jobs, le créateur d'Apple et inventeur de l'iPhone, était lui-même le fils d'un réfugié syrien. 

«Lors de mes conversations avec des officiels à Washington cette semaine, j'ai rappelé qu'Apple est fortement convaincu de l'importance de l'immigration - pour notre compagnie comme pour le futur de notre nation. Apple n'existerait pas sans l'immigration, et n'aurait pas prospéré et innové comme nous le faisons», a écrit Tim Cook dans un memo envoyé à tous les employés de la firme à travers le monde. 

A lire aussi : Décret Trump : Starbucks et Airbnb veulent aider les réfugiés

Le père de Steve Jobs, Abdul Fattah Jandali, né en 1931, avait immigré aux Etats-Unis dans les années 1950, avant d'entreprendre des études. Il était issu d'une famille de la ville de Homs, ravagée récemment par la guerre civile en cours en Syrie. Musulman non-pratiquant, il avait quitté dans un premier temps la Syrie pour le Liban, qu'il avait fui en raison de l'agitation politique en cours à l'époque, des manifestations qui allaient forcer le président bechara El Khoury à quitter le pouvoir. Le père de Steve Jobs est aujourd'hui âgé de 85 ans et vit dans le Nevada.  

Steve Jobs adopté

Lui et sa compagne, Joanne Carole Schieble, une Suisse-allemande issue d'une famille catholique traditionnelle, avaient été contraints par les parents de cette dernière de faire adopter celui qui deviendra Steve Jobs. Le père de la jeune femme avait interdit à sa fille de garder l'enfant, né hors mariage d'un père musulman. C'est un couple d'américains, Paul et Clara Jobs, qui l'ont finalement adopté. Steve Jobs ne cherchera jamais à reprendre contact avec son père biologique.   

C'est en 2015, alors que la crise des réfugiés prenait de l'ampleur, que les origines syriennes de Steve Jobs avaient été révélées au grand public, notamment via un tweet devenu viral posté par l'entrepreneur David Galbraith. 

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles