L'Islande va imposer l'égalité salariale à ses entreprises

Le pays se donne jusqu'à 2022 pour arriver à l'égalité salariale.[Thorvaldur Orn Krismundsson / AFP/Archives]

L'Islande cette pionnière ? Le gouvernement de l'île a présenté lors de la Journée de la femme un projet de loi qui obligera à l'horizon 2022 les entreprises du pays à payer les femmes autant que les hommes.

Le projet de loi en question concernera les entreprises de plus de 25 salariés. Elles auront l'obligation de démontrer à l'Etat qu'elles rémunèrent de façon équitable les hommes et les femmes qui occupent des postes à qualification identique. Contre ces preuves, l'Etat leur fournira un certificat de bonne conduite. Le pays nordique se donne cinq ans pour éradiquer les différences de rémunération, selon le genre. Mais le projet ne mentionne pas encore les sanctions prévues pour les entreprises récalcitrantes à fournir ces preuves ou ne respectant pas les dispositions légales.

A lire aussi : Le président islandais voudrait bannir l’ananas sur les pizzas

L'Islande n'est pas le premier pays à réfléchir à ce type de législation. Mais c'est le seul au monde a vouloir en faire une obligation. «Nous devons faire en sorte que les hommes et les femmes bénéficient d'opportunités égales au travail. C'est notre responsabilité de prendre toutes les mesures pour réaliser cela», a déclaré Thorsteinn Viglundsson, ministre de l'Égalité et des Affaires Sociales.

En octobre 2016, les Islandaises étaient sorties dans la rue à 14h38, pour manifester contre la différence de salaire qui les sépare des hommes. Elles gagnent en moyenne 14% de moins que les hommes d'après Eurostat. En France, d'après des données de l'Insee de 2013, l'écart est de 19%.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles