La Chine déclare la guerre aux voleurs... de papier-toilette

Une solution inédite pour lutter contre le vol de rouleaux de papier-toilette. [WANG Zhao / AFP]

Confrontés à de plus en plus de vols de papier hygiénique de la part de visiteurs, les dirigeants du Temple du Ciel, un site religieux de Pékin, ont fait appel à un allié inattendu : un robot distributeur de papier toilette à reconnaissance faciale.

Et comme l’explique le New York Times, qui le premier s’est fait l’écho de cette drôle d’histoire, l’appareil, depuis son apparition la semaine dernière, donne des scènes pour le moins insolites.

Tout commence d’abord avant même d’entrer dans les toilettes. «Bienvenue ! Merci de vous placer dans la zone de reconnaissance faciale», dit une voix synthétique émanant du distributeur.

Ensuite, l’un après l’autre, chaque utilisateur doit se placer à l'intérieur d'un carré jaune en attendant que son visage apparaisse au centre d'un écran.

Puis, après trois secondes, la machine distribue son bien : 60 centimètres de papier toilette très exactement.

Neuf minutes pour une nouvelle ration

Pour éviter les distributions abusives, les concepteurs de l’appareil ont même pensé à un délai d’attente entre deux rations.

Ainsi, «si les visiteurs en demandent plus, écrit le New York Times, la machine ne distribuera plus de papier à la même personne pendant neuf minutes.». De plus, ils se heurteront à une réponse ferme, mais polie : «merci de réessayer plus tard !»

Comme l’explique Shoulian Zhineng, l’un des responsables de la société qui a mis au point la machine de reconnaissance faciale, cela faisait des années que la direction du parc cherchait le moyen de coincer les voleurs de papier.

«L'idée a paru un peu saugrenue au début et puis nous avons constaté que le niveau de déperdition était vraiment élevé. Nous avons donc décidé d'adopter cette approche technologique afin de rectifier le comportement des gens», a-t-il déclaré à l’Agence France-Presse.

L'appareil, qui coûte plus de 6.000 yuans (800 euros), aurait en tout cas, assure-t-il, déjà permis de réduire de 70 % les pertes de papier.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles