Inde : des immigrés africains passés à tabac par la foule

La communauté africaine d’Inde, évaluée à 30.000 personnes, est régulièrement victime d’insultes, brimades, discriminations et d’agressions racistes.[Capture d'écran]

La télévision indienne, relayée par les réseaux sociaux, a montré lundi les images de deux violentes agressions d’immigrés africains en Inde, attestant de l’insécurité à laquelle est confrontée cette population.

Les faits sont survenus après que la police de Greater Noida a relâché cinq étudiants africains interpellés dimanche suite à la mort probable par overdose d’un adolescent. Une première vidéo montre un homme noir gisant au sol dans la rue, une fois avoir été passé à tabac. Sa voiture, dont les pare-brises apparaissent pulvérisés, n’a pas été épargnée. 

Sur la deuxième vidéo, tournée dans un centre commercial, on aperçoit un jeune Africain frappé par des dizaines de personnes munis de chaises et de poubelles.



L’émoi suscité par la diffusion de ces images a poussé Sushma Swaraj, ministre des Affaires étrangères, à réagir sur Twitter. «Il y aura une enquête juste et impartiale sur ce malheureux incident», a-t-elle promis.

La communauté africaine d’Inde, évaluée à 30.000 personnes, est régulièrement victime d’insultes, brimades, discriminations et d’agressions racistes. En 2016, un étudiant congolais avait été tué à coups de pierre à New Delhi suite à une querelle avec un chauffeur de rickshaw.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles