Le Conseil de sécurité met fin à la mission des Casques bleus en Haïti

Des soldats brésiliens membres de la mission de l'ONU Minustah à Haïti, le 27 mars 2017 à Port-au-Prince [HECTOR RETAMAL / AFP/Archives] Des soldats brésiliens membres de la mission de l'ONU Minustah à Haïti, le 27 mars 2017 à Port-au-Prince [HECTOR RETAMAL / AFP/Archives]

Le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé jeudi de mettre fin à treize ans de présence des Casques bleus en Haïti, pour les remplacer par une force de police plus restreinte.

La résolution adoptée à l'unanimité par le Conseil prévoit la fin de la mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah), d'ici au 15 octobre. Cette décision va permettre à l'administration américaine de Donald Trump de réduire, comme elle le souhaite, ses financements des opérations de maintien de la paix des Nations Unies.Le Conseil a convenu de retirer progressivement les 2.360 soldats de la Minustah au cours des six prochains mois.

La Minustah sera remplacée par une nouvelle force de police chargée de former les forces haïtiennes, baptisée Mission des Nations unies pour le soutien de la justice en Haïti (Minujusth). Cette nouvelle mission onusienne disposera de sept unités d'environ 1.275 policiers au total. Cette force de police est également destinée à être graduellement réduite, sur deux ans, à mesure que la police haïtienne sera formée.

La Minustah avait été déployée en 2004 après le départ du président Jean-Bertrand Aristide pour aider à endiguer la violence dans cette nation pauvre des Caraïbes, mais elle n'a jamais su gagner la confiance des Haïtiens.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles