Il tue son bébé en direct sur Facebook Live puis se suicide

Plusieurs meurtres ont été diffusés sur Facebook Live. [LOIC VENANCE / AFP]

Un Thaïlandais de 21 ans a diffusé lundi, en direct sur Facebook Live, le meurtre de son bébé, avant de se suicider, a annoncé la police locale. 

Sur les images que les internautes ont pu visionner, on voit l'homme pendre sa fille âgée de 11 mois dans une chambre d'hôtel de la ville thaïlandaise de Phuket, avant de la jeter par dessus le balcon. Il remonte ensuite le corps sans vie, puis se passe lui-même la corde au cou et met ainsi fin à ses jours.

Le meurtrier se serait auparavant disputé avec sa femme. Ce sont ses proches qui ont alerté la police après avoir vu la vidéo, qui est restée en ligne durant de longues heures. Mais à son arrivée sur les lieux, la police n'a pu que constater la mort du père et de sa fille. 

Facebook a envoyé ses condoléances à la famille, et affirmé que la vidéo avait été définitivement supprimée. Mais celle-ci avait déjà largement été diffusée par les médias locaux et par les internautes, et peut être retrouvée sur le Web.  

Facebook dans l'embarras

Ce drame met ainsi Facebook dans l'embarras, de nombreux internautes thaïlandais ayant exprimé leur colère à propos du temps de réaction du réseau social. «Nous donnons la priorité aux signalements mettant en cause la sécurité de notre communauté et nous travaillons à rendre ce processus d'examen plus rapide encore», a écrit Facebook dans un communiqué. 

La semaine dernière, un Américain avait déjà diffusé le meurtre d'un homme de 74 ans à Cleveland. La vidéo était restée en ligne près de deux heures. D'autres meurtres avaient été diffusés auparavant, et de nombreux cas d'agressions sexuelles et autres violences diffusés sur le réseau social ont été signalés.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles