Une mule arrêtée avec deux valises faites entièrement en cocaïne

La femme en question risque la peine de mort. [Pixabay]

À l'aéroport de Pudong (Shangai), une femme a tenté de faire passer en Chine deux valises entières de cocaïne. Le projet sans doute trop ambitieux s'est révélé être un échec : elle a été arrêtée.

L'incident s'est déroulé en février, comme l'explique le Telegraph, mais les autorités n'en ont fait part que le mardi 6 juin. Les agents de sécurité ont découvert le pot aux roses en scannant les bagages aux rayons-X : ils apparaissaient vides, mais étaient étrangement lourds. De plus, la couleur au scanner n'était pas la même que d'habitude.

Les autorités ont finalement découvert plus de dix kilos de cocaïne dans ces valises appartenant à une femme en provenance d'Amérique du Sud. La drogue n'était pas dissimulée, mais faisait bel et bien partie de la valise. 

La peine de mort

«La cocaine était prétendument mélangé aux valises, grâce à une technique d'injection de moulage», a rapporté le Shngai Daily. Il s'agit d'une première pour le pays : jamais auparavant, un tel procédé avait été utilisé pour introduire de la cocaïne en Chine. Cependant, un cas similaire avait été relevé en Allemagne.

Selon la loi chinoise, toute personne transportant plus de cinquante grammes de cocaïne doit être exécutée. En février, un journaliste à la retraite avait connu cette sentence pour avoir tenté de passer en contrebande quatre kilos de cocaïne. En tout, une douzaine d'étrangers auraient été executé depuis 2000 pour cette même raison.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles