Trump félicite Merkel, compromis du G20 entre libre-échange et régulation

Le président américain Donald Trump a félicité samedi à Hambourg la chancelière Angela Merkel pour un sommet du G20 «fantastique» bien qu'il ait été marqué par des manifestations violentes dans les rues de Hambourg.

«Vous avez été formidable et avez fait un boulot fantastique» pour ce sommet, qui n'a guère été interrompu «malgré quelques personnes», a-t-il dit, alors que sa femme Melania a été bloquée vendredi dans sa résidence en raison de ces manifestations.

Le G20 compte condamner samedi le protectionnisme mais reconnaître en même temps aux pays le droit de se défendre commercialement en cas de pratiques illégitimes, a indiqué une source européenne.

Il s'agit d'un compromis autour de la position des Etats-Unis sur ce sujet sensible. Les Etats-Unis de Donald Trump étaient jusqu'ici réticents à s'engager explicitement à «combattre le protectionisme» dans le cadre du G20, en raison de leur volonté de protéger les salariés américains des effets de la mondialisation.

Droit à l'usage «d'instruments légitimes de défense commerciale»

Ils avaient ainsi refusé que le mot soit mentionné dans le communiqué des ministres des Finances du G20 à Baden-Baden en mars, mais l'avaient accepté lors du sommet du G7 en mai (le G7 ne comprenant toutefois pas la Chine, grande puissance commerciale).

Au sommet du G20 de Hambourg, Washington a obtenu une concession en échange de son revirement : le communiqué final attendu samedi reconnaîtra aux pays le droit à l'usage «d'instruments légitimes de défense commerciale».

La source européenne a toutefois soutenu qu'il «ne s'agit pas d'une inflexion, d'un changement» du paysage économique mondial défini par les pays les plus puissants du monde. Il s'agissait «de trouver un terrain d'entente dans le système existant», a-t-elle affirmé.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles